Elles sont là, elles sont partout. Les fautes de français nous encerclent et n’en finissent pas de nous écorcher les oreilles. Voici 5 erreurs à ne plus commettre, pour votre bien et celui de votre entourage.

« C’est de cela dont je parle »

Regarde, juste là, il y a déjà la préposition « de ». Ne t’embête pas, et enlève ce « dont » qui n’a rien à faire ici. « C’est cela dont je parle » ou  »C’est de cela que je parle », voilà deux phrases sans erreur rien que pour toi.

 

« Je sais pas c’est qui »

Oh que c’est moche. Oh que c’est douloureux. Une belle inversion verbe/complément et un redoublement pronominal en prime (sans parler de l’oublie de négation. Mais comme il est courant à l’oral, on laisse passer pour cette fois). Restons-en à « Je ne sais pas qui c’est », ce sera mieux pour tout le monde.

« J’y vais en vélo »‘

On emploie « en » lorsqu’on est à l’intérieur du véhicule (en train, avion, automobile…). Lorsqu’ on est à l’extérieur du véhicule (dessus par exemple), comme à cheval ou à vélo…. on utilisera « à ».  « J’y vais À vélo » est donc la formule correcte. De rien.

« C’est le pote à »

Ah tu as crû que tu allais t’en sortir ? C’est raté. Ce petit « à » est bel et bien incorrect. « C’est le pot DE », point final.

 

« Je vais au docteur »

Déjà déçu de ne plus pouvoir dire « Je vais au coiffeur » ? Et bien non, ça ne passera pas avec le docteur non plus. « Je vais CHEZ le docteur » est la seule formulation correcte. Désolée.