À la uneFranceSexe

31% des Français ont déjà utilisé un sextoy

Français sextoy jouet sexuel utilisation étude enquête

D’après une récente enquête réalisée par Lovehoney, plus d’un tiers des Français ont déclaré avoir utilisé un jouet sexuel au moins une fois dans leur vie.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a provoqué de nombreux changements de comportement dans le quotidien de la population française. Parmi eux, l’envie d’être plus ouvert à l’idée d’utiliser des objets sexuels s’est fait ressentir. En effet, après un boom des ventes pendant les différents confinements, les sextoys deviennent progressivement des « accessoires comme les autres ». Pourtant, tout ce qui concernait la sexualité était encore tabou il y a quelques années.

A Lire aussi : Image a la UNE de Lust Gasm

Une étude menée par Love Honey, entreprise britannique de référence en matière de jouets sexuels, démontre bien cette évolution du plaisir sexuel chez les Français.

Le sextoy, un objet de plaisir de plus en plus utilisé

Sur 2.000 personnes interrogées (âgées entre 18 et 64 ans), 31% d’entre elles ont raconté avoir déjà utilisé un sextoy et 65% d’entre eux trouvent que les objets sexuels ajoutent de l’excitation dans un rapport. Des chiffres représentatifs de la libération de la parole actuelle autour des sujets liés à la masturbation et au sexe en général. Pour cause, 63% des hommes et 67% des femmes en utilisent plusieurs fois par mois. Tandis que 57% pensent que ces jouets sont un moyen de maintenir l’excitation dans un couple.

À lire aussi : Les Françaises, numéro 1 du classement des femmes les plus insatisfaites au lit

En solo ou en couple

L’utilisation d’un sextoy pour augmenter le plaisir peut se faire dans plusieurs types de situations : lors d’un rapport, en solitaire… Et cela que vous soyez en couple ou célibataire. De plus, chacun a ses préférences en matière d’objet sexuel. Par exemple, 34% des hommes célibataires s’intéressent aux masturbateurs pour pénis alors que 49% des hommes en couple s’intéressent davantage aux vibromasseurs pour le point G. Les motivations ne sont clairement pas les mêmes.

Les femmes, quant à elle, portent toutes de l’intérêt au même objet en premier lieu : le fameux vibromasseur pour point G (51%). Vient ensuite en seconde place les stimulateurs clitoridiens (49%) puis les sextoys « rabbit » stimulant de manière interne et externe (39%).

À lire aussi : Faire l’amour dans l’espace, c’est possible ?

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneEnvironnementFrance

Écologie : c’est quoi le « Green Gap » ? 

À la uneReportages

« Marseille : confronté au trafic », un reportage éclairant sur le fléau de la drogue

À la uneMédias

"Fifty States" : un excellent podcast pour découvrir les 50 états américains

À la uneCinémaSéries Tv

Yellowstone : quand Kevin Costner va-t-il enfin revenir dans la série ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux