ActualitéPolitique

5 dates clés dans l’histoire du Rassemblement National

Rassemblement National

A l’occasion des élections législatives où le Rassemblement national est donné favoris, revenons sur 5 dates clés du parti d’extrême droite.

1er juin 2018 : Le Front national est renommé Rassemblement national

Marine Le Pen est à la tête du parti depuis 2011 et souhaite redorer l’image de son camps politique. Elle souhaite par la même occasion faire oublier l’image de son père Jean-Marie Le Pen, fondateur du parti d’extrême droite. Le terme Rassemblement nationale fait écho à sa volonté d’unifier ses partisans et de créer un véritable parti de gouvernance. Le mot rassemblement fait également référence au Rassemblement Bleu Marine, une association électorale qu’elle avait créée en 2012, pour les élections législatives.

Un acte qui ne passera pas auprès de son père qui considère ce changement de nom comme : « un assassinat politique. Je trouve désastreux que l’on abandonne le nom du Front national car c’est un repère inimitable et incontournable ».

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre … l’extrême droite française : l’Action Française et Charles Maurras | VL Média (vl-media.fr)

26 mai 2019 : Première élection majeure remportée par le RN

Le fidèle de Marine le Pen, Jordan Bardella, arrive en tête des élections européenne de 2019. Le porte-parole du parti, tout juste âgé de 24 ans, se place en tête des élections européennes. Le Rassemblement national a fait le choix de placer ce candidat pour montrer que le RN place aussi sa confiance dans la jeunesse issue de milieux populaires.

Né en Seine Saint Denis en 1995, Jordan Bardella est un militant de la première heure. Membre depuis 2016, il a su rapidement gravir les échelons. Son expérience militante lui a aussi permis de se rapprocher de Mateo Salvini, le ministre de l’Intérieur d’extrême droite italien, un lien qui intéresse fortement les membres du Rassemblement national.

24 avril 2022 : l’échec aux élections présidentielles

Les élections présidentielles de 2022 opposent à nouveau Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. Arrivé en tête du premier tour, Emmanuel Macron se place en favoris avec 27% des voix face à Marine Le Pen qui le talonne à 23%. Un écart plus important que 2017 qui donnait 24% des voix à Emmanuel Macron pour 21% pour la candidate d’extrême droite. C’est pendant le débat décisif de l’entre-deux-tours que tout va se jouer. 

Les deux candidats abordent tous les sujets capitaux de leurs programmes. Economie, Europe, climat, immigration et réchauffement climatique sont tous les thèmes sur lesquels ils sont fermement opposés. C’est le président sortant qui sera donné favoris aux sondages à l’issu de ce débat. Il remportera finalement les élections avec 58% des voix face à 41% pour la candidate Rassemblement Nationale. Malgré ce deuxième échec, Marine Le Pen qualifiera ce résultat d’historique et se félicitera de ce score qui « représente en lui-même une éclatante victoire« .

5 novembre 2022 : Jordan Bardella président du RN

Alors qu’il assurait déjà la présidence par intérim du Rassemblement national depuis 2021, Jordan Bardella est élu président du parti succédant à Marine Le Pen. Très occupée par sa campagne pour les présidentielles de 2022, elle laisse son jeune second prendre les rênes. Sur 25 000 partisans votant, Jordan Bardella a recueilli 85% des voix face à Louis Aliot, ancien compagnon de Marine Le Pen. Si la femme politique a choisi de se libérer des contraintes de la présidence de son parti, c’est pour mieux préparer les élections de 2027. Elle laisse ainsi le champ libre à Jordan Bardella, très populaire au sein de la base militante du Rassemblement national.

30 juin 2024 : Jordan Bardella arrive en tête lors du premier tour des législatives 2024

L’annonce du président Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblé nationale a surpris la France. Annoncé le 9 juin 2024, c’est dans la hâte que les partis politique ont dû faire campagne pour le premier tour des législatives le 30 juin. Les trois forces en présence à ces élections sont : le Nouveau Front Populaire, union de plusieurs partis de gauche, face à Ensemble, le camp présidentiel et enfin le Rassemblement national.

C’est donc le parti mené par Jordan Bardella qui sort en tête du premier tour avec 33% des voix. Le NFP se place juste derrière avec 28%. De quoi faire trembler le candidat du RN, qui a déclaré ne pas vouloir du poste de Premier Ministre sans la majorité absolue.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSorties

3 fêtes à ne pas rater avant la fin de l'été

ActualitéSanté

Faut-il se mouiller la nuque avant de se baigner ?

ActualitéFranceHistoire

5 éléments pour comprendre … qui était Olympe de Gouges

ActualitéInternational

C'est quoi exactement le “Secret Service” ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux