À la uneFaits DiversInternational

5 éléments pour comprendre…la disparition du vol MH 370

Le 4 mars, Florence de Changy a dévoilé son enquête sur la disparition du Boeing 777 survenue en 2014 dans son livre Vol MH 370 : La Disparition. Dissimulation, implication de l’armée américaine ou encore marchandises clandestines à bord, la journaliste fait des révélations chocs sur ce mystère de l’aviation qui 7 ans après n’a toujours pas été résolut. C’est à l’occasion de la sortie de ce livre que nous avons décidé de revenir sur l’affaire de la disparition du vol MH 370.

Le 8 mars 2014, le Boeing 777 du vol Malaysia Airlines 370, dit MH 370 disparaissait sans laisser de traces. À bord, 239 personnes dont les corps n’ont jamais été retrouvés. Aujourd’hui encore cette disparition reste la plus mystérieuse de toute l’histoire de l’aviation. Comment a-t-on pu perdre toute trace d’un avion de cette envergure ? La journaliste Florence de Changy a décidé de mener sa propre enquête sur le vol MH 370. 

« Bonne nuit, Malaysia 370 »

Le 8 mars 2014 à 0 h 41, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines quitte l’aéroport de Kuala Lumpur. Il est en direction de Pékin avec 239 personnes à bord dont 12 membres de l’équipage. À 1 h 19, le commandant Zaharie Ahmad Shah communique une dernière fois avec le centre de contrôle malaisien « Bonne nuit Malaysia 370 ». La position est transmise au centre de contrôle vietnamien, mais l’appareil disparaît des écrans radar peu de temps après à 1 h 21. Le centre de contrôle tente plusieurs fois de communiquer avec l’avion qui ne donnera plus aucun signes. Le Boeing 777 est officiellement porté disparu.

Pour les familles, ce n’est pas un accident

À l’aéroport de Pékin, l’avion devait se poser à 6 h 30, mais il est annoncé avec du retard. Très vite, un sentiment d’inquiétude générale gagne le hall de l’aéroport. Les familles commencent à sentir que quelque chose ne va pas et interroge le personnel. À 10 h 30, 4 h après qu’il ait dû atterrir à l’aéroport de Pékin, l’avion n’est toujours pas arrivé. Le ministre chinois des affaires étrangères prendra enfin la parole pour annoncer des nouvelles qui vont dévaster les familles des passagers. Le MH 370 a disparu des écrans radar à 1 h 21 au milieu de la mer de Chine.


« L’avion a disparu, c’est fini. » c’est la première phrase qu’entendra Guyslain Wattrelos à son arrivé à Pékin. Il se livre sur le jour du drame dans le documentaire Vol MH 370 : que s’est-il vraiment passé ? réalisé en 2015. Sa femme et deux de ses enfants étaient présents à bord et il ne peut faire son deuil sans savoir ce qui est arrivé : « On a aucune preuve de la mort, ou du crash. Tant qu’on n’a pas la preuve de ça, ils sont toujours là. »
Ne pas pouvoir se reconstruire sans avoir la certitude de la mort de leurs proches, c’est ce que toute les familles présentes ce jour-là ont vécu. Beaucoup sont persuadés que les autorités leur cachent la vérité sur les circonstances de la disparition du MH 370. Une proche d’un des disparus affirme « On nous cache des choses. » Guyslain, lui, ne croit pas à la thèse de l’accident : « Ce n’est pas un accident. »

Les hypothèses avancées

Les recherches ont débuté sur le site où l’appareil a donné des signes pour la dernière fois, la mer de Chine méridionale. Dans un premier temps, on trouve des débris d’avion, mais très vite les experts se rendent compte qu’ils n’appartiennent pas au Boeing 777. Par la suite, seront retrouvés un flaperon sur l’île de la réunion en 2015 et deux autres pièces en 2016. Toutes ces pièces confirment bien que l’avion s’est abîmé en mer mais n’expliquent pas pourquoi ni ce qu’il s’est passé entre sa disparition et le possible crash.

L’une des premières hypothèses étudiée par la police est le possible suicide du pilote Zaharie Ahmad Shah. Son agenda aurait été trouvé et il n’y aurait pas eu d’événements prévus après le 8 mars, comme s’il avait décidé que sa vie s’arrêterait ce jour-là. Mais la théorie ne sera finalement pas retenue par les autorités.

Le 15 mars, l’hypothèse d’un changement de cap a été avancée. L’avion aurait délibérément fait demi-tour. Les systèmes de transmission de données auraient alors été désactivés, mais des informations provenant de satellites auraient indiqués que l’appareil aurait volé encore 6 heures après avoir disparu des écrans radar. L’hypothèse d’un détournement par des terroristes est à l’époque privilégiée. La liste des passagers est étudiée et deux noms en ressortent : Christian Kozel et Luigi Maraldi. Ces deux passagers ne seraient jamais montés à bord du Boeing 777 et se serait fait voler leurs papiers. Les voleurs sont deux passagers clandestins qui les ont remplacés sur le vol MH 370. Des radars militaires auraient reçu des signaux indiquant que l’appareil aurait fait demi-tour vers la gauche pour revenir vers la Malaisie. Mais la police aurait très vite identifié les deux hommes comme n’appartenant pas à un groupe terroriste.

Néanmoins, la théorie du détournement de l’avion n’est tout de même pas écartée puisqu’un satellite confirme que le Boeing a bien continué de voler après sa disparition et serait partit vers l’ouest et aurait terminé sa course prés de l’île de Diego Garcia, une base aérienne très connue des militaires. Cette base étant très surveillée par les Américains, si le Boeing 777 s’en était approché, il aurait été très probable qu’il ait été abattu. Pour appuyer cette hypothèse des témoins affirment qu’un gros avion avec des bandes rouges et bleus aurait été vu le matin du 8 mars voler à très basse altitude au sud des Maldives. Un pêcheur aurait même déclaré avoir vu l’avion effectuer un virage vers Diego Garcia.

Toutes ces hypothèses n’ont néanmoins jamais pu être prouvées, mais les doutes persistent quant à l’honnêteté des États-Unis et de la Malaisie dans cette affaire.

La théorie de Florence de Changy

Dans son livre, la journaliste et correspondante au monde Florence de Changy avance elle aussi plusieurs théories dans son livre Vol MH 370 : La Disparition. Selon elle, la plus crédible serait la théorie selon laquelle l’avion aurait été abattu par l’armée américaine. Florence de Changy explique qu’il y aurait eu à bord une cargaison clandestine que les américains voulaient empêcher d’arriver en Chine. Des avions militaires américains auraient alors encerclé le Boeing 777 pour brouiller ses signaux. L’opération ne se serait pas bien passée et l’appareil aurait été abattu délibérément ou par accident. Ghyslain Wattrelos a par ailleurs confirmé à la journaliste qu’il partageait cette théorie.

D’après Florence de Changy, ce serait l’hypothèse la plus plausible pour expliquer pourquoi on n’a jamais retrouvé l’avion ni le site du crash. Elle explique que des opérations de nettoyage ont due être rapidement faites et par la suite les Américains auraient acheté le silence du Vietnam, de la Chine et de la Malaisie. Toujours selon la journaliste, cette théorie expliquerait aussi les relations tendues entre ces pays.

Dans son livre, Florence de Changy apporte également un témoignage qui, si il était prouvé, pourrait tout changer. Ce témoin, c’est un pilote de Vietnam Airlines qui aurait déclaré avoir reçu un message de détresse du Boeing 777au moment du drame. Dans ce message, le pilote de l’appareil en détresse lui aurait dit que la cabine se désintégrait, terme utilisé pour dire qu’un avion est touché par un missile. Le problème c’est que toute les preuves de ce témoignage ont été effacées à l’exception d’une que Florence de Changy aurait en sa possession, ce serait un extrait d’un interview de ce pilote à la télévision vietnamienne où il aurait parlé de cet évènement. 

Edition Les Arènes

Une histoire qui fascine

Sept ans après les faits, le vol MH 370 continue d’attiser la curiosité du monde entier. En 2016, Florence de Changy sortira un premier livre sur cette affaire, Le vol MH370 n’a pas disparu. En 2018 c’est Guyslain Wattrelos qui publiera sa vision de cette disparition qui emporta sa famille dans Vol MH370, une vie détournée. France Télévisions s’est aussi inspirée de ces deux livres pour produire une mini-série de 6 épisodes relatant les faits. D’une certaine manière, la série américaine Manifest, même avec une histoire très différente, s’inspire grandement de cette disparition étrange.

L’histoire de ce Boeing 777 et de ses 239 passagers reste encore aujourd’hui un mystère qui ne sera peut-être jamais résolu. Netflix a décidé d’ajouter sa pierre à l’édifice en créant une mini-série inspiré de cette disparition et un documentaire qui sont en préparation. 

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre… les attentats du 11 septembre 2001

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInsoliteInternational

Le terrible château de Dracula devient centre de vaccination

À la uneFaits DiversFrance

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

À la uneFrance

Double-meurtre dans les Cévennes : le suspect s’est rendu

À la uneInternational

Covid-19 : un vaccin pourrait être efficace contre toutes les formes de Covid-19

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux