À la uneCultureFrance

5 éléments pour comprendre … qui était Marcel Pagnol

Ce grand écrivain, dramaturge et réalisateur français est un pionnier de la littérature française. Si on le connaît principalement pour ses oeuvres littéraires, Marcel Pagnol a bien d’autres facettes…

Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur français, né le 28 février 1895 à Aubagne. Il devient célèbre avec « Topaze », pièce créée en Allemagne en 1927 et perce le grand écran en supervisant l’adaptation de sa pièce de théâtre « Marius » au cinéma. Marcel Pagnol décède à Paris le 18 avril 1974, laissant derrière lui tout un héritage culturel.

Il devient réalisateur de films

Dramaturge à la base, à partir de 1926, il s’intéresse au cinéma après avoir assisté à une projection à Londres d’un des premiers films parlant de l’époque « Broadway Melodies ». Les critiques ne seront pas tendres avec lui, car on ne s’attend pas à le voir évoluer sur ce terrain. Une fois de plus, Marcel Pagnol ne se décourage pas et relève le défi en supervisant l’adaptation de sa pièce de théâtre « Marius » au cinéma. Cela sera un véritable succès.

Il se diversifie en créant une société de production cinématographique, à Marseille, en 1934. Il met en scène Charpin, Oranne Demazis (avec qui il aura un fils), Fernandel , et surtout Raimu qu’il considère comme le plus grand acteur du monde et à qui il offre La Femme du boulanger. Plus, tard, en 1954, à la mort de sa fille de 4 ans, Estelle, il se retire du cinéma pour se consacrer à l’écriture de romans autobiographiques. 

Marcel Pagnol entre à l’Académie française

Marcel Pagnol est un homme de lettres. C’est à lui que l’on doit la pièce de théâtre « Marius », en mars 1929 ou encore « La gloire de mon père » en 1957. En 1947, Marcel Pagnol obtient naturellement une place à l’Académie française et en 1960, il préside le Festival de Cannes.

C’était un « scientifique romantique »

Nous connaissons tous Marcel Pagnol pour ses écrits, ses pièces de théâtres et ses films. Mais saviez-vous que c’était aussi un passionné de sciences et de la technologie ? Il a par exemple cherché toute sa vie à démontrer le mouvement perpétuel. C’est l’idée d’un mouvement, au sein d’un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d’énergie ou de matière, ni transformation irréversible du système. Il se définissait d’ailleurs lui-même comme un « scientifique romantique« .

Marcel Pagnol inventa le boulon indéboulonnable et la topazette

En même temps qu’il écrivait, il bricolait. C’est dans son atelier qu’il s’amusait à construire des bibelots ou des petites inventions. Il inventa d’ailleurs le boulon indéboulonnable et déposa un brevet en 1923.

Croquis du boulon indéboulonnable de Marcel Pagnol exposé lors de l’exposition « De l’encrier au projecteur » à Aubagne du 2 Octobre au 30 Janvier 2016.


Passionné par la mécanique, Marcel Pagnol créa en 1937 la « topazette ». C’est une voiture singulière avec trois places, trois roues, un coût de trois mille francs, une consommation de trois litres au cent. Elle est essayée pour la première fois dans le parc Borély à Marseille par trois tonneaux. L’écrivain voulait rendre la technologie accessible à tous et au plus grand nombre.

Une photo de la « topazette », exposée lors de l’exposition « De l’encrier au projecteur » à Aubagne du 2 Octobre au 30 Janvier 2016.

Marcel Pagnol et sa Provence

Souvent considéré comme un auteur local, ses thèmes, mettent en scène des méridionnaux la plupart du temps. Mais Marcel Pagnol insistait sur le faits que ses thèmes sont des sujets universels, comme l’amour familial ou le sens de l’honneur. Courtisé par Hollywood, il est un des seuls à s’y être toujours refusé. Peu fan de l’avion qu’il n’a jamais pris de sa vie, l’auteur a su amener Hollywood en Provence. Avec la création de sa société de production cinématographique, il développe lui même les pellicules de ses films. Ces dernières sont frabiquées dans la région de Marseille, un « Hollywood provençal » comme il le nommé lui même.

Fidèle à ses racines provençales, Marcel Pagnol honore les traditions : les prises de vue sont fréquemment suspendues ou différées en raison de parties de boules prolongées, et l’auteur ne dérogera jamais à sa traditionnelle sieste, habitude qu’il préservera tout au long de sa vie.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre la carrière de Jane Birkin

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

France

Explorez les nouvelles tendances de design pour les tables de chevet en 2024

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : vers un changement de taille à la rentrée ?

À la uneCultureSociété

Metoo : et maintenant au tour d'Edouard Baer ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux