À la uneSéries Tv

8 héros de séries qu’on n’aimerait pas avoir comme voisins de plage

Pour bronzer tranquille, mieux vaut éviter de s’installer à côté de ces héros de séries. On les aime bien à l’écran, mais on n’aimerait pas les avoir comme voisins à la plage…

C’est l’été, c’est les vacances : il est temps de faire comme Sookie (True Blood) ! Aller à la plage, s’étendre sur une serviette au bord de la mer et se tartiner de crème solaire pour bronzer, un bon livre à la main, en toute tranquillité. Encore faut-il éviter la proximité de certaines personnes, dont la seule présence  peut suffire à fiche en l’air votre après-midi de farniente. Par exemple, imaginez l’enfer si  l’un des personnages suivants se trouvait sous le parasol d’à côté…

Barney Stinson (How I Met Your Mother)

Si vous êtes une femme, inutile de vous expliquer en quoi le voisinage de Barney est à éviter : vous allez subir une de ses inénarrables techniques de drague bien lourdingue, et le bougre va tout tenter pour faire de vous sa 248ème conquête. Quel subterfuge va-t-il employer cette fois ? La technique du magicien, de l’astronaute, de l’homme nu ?  (Non, pas celle-là : même sur la plage, on parie qu’il reste en costume). Vous passerez la journée à repousser ses avances. Et si vous êtes un homme, avez-vous vraiment envie de vous mesurer à lui sur ce terrain ? Soit ses ruses fonctionnent (et il repart avec la fille), soit il se plante (et la demoiselle prend la tangente). Pour vous, le résultat est le même : à cause de Barney Stinson, vous bronzez en solo.  

Meredith Grey (Grey’s Anatomy)

En elle-même, Meredith Grey n’est pas un problème ; c’est même une jeune femme plutôt sympathique, enjouée et avenante. Mais il faut avouer que quand elle est dans les parages, les catastrophes ne sont jamais loin : accident d’avion, de voiture, incendie, agressions, noyade… La plupart de ses proches meurent dans d’atroces souffrances, et elle-même n’est pas épargnée par un destin qui, apparemment, aime bien s’acharner sur la malheureuse. Meredith Grey est accablée par la malchance, c’est un chat noir : fuyez, tant qu’il en est encore temps.

Lynette Scavo (Desperate Houseviwes)

Ah, Lynette ! La mère de famille débordée de Wisteria Lane ! Le gros mot est lâché : famille. C’est le cauchemar du vacancier solitaire, qui aspire simplement à une journée de farniente sur la plage  sans une flopée d’enfants surexcités, qui courent partout en hurlant à pleins poumons, et dont le manque de coordination n’est pas sans répercussions sur votre état nerveux (ballon dans la tronche, sandwich recouvert de sable…) . Certes, Lynette n’hésitera pas à sévir au besoin – en hurlant à son tour plus fort que sa progéniture. Mais ne vous avisez pas de vous en mêler et de réprimander les chenapans… Maman ours sur les bords, Lynette va se fâcher tout rouge et se retourner contre vous. Qu’on se le dise : ELLE a le droit d’engueuler ses enfants , pas vous.

Gregory House (House)

Attention : on ADORE Gregory House. Son ironie mordant et son cynisme, son tempérament asocial et ses remarques politiquement incorrectes en font un héros savoureux. Oui, il est génial… quand il s’en prend aux autres. Pas sûr qu’on l’aime autant lorsque l’objet de ses moqueries et de ses réparties virulentes, c’est nous. Comme on n’a pas envie de se faire dézinguer (même par des phrases spirituelles) dès qu’on ouvre la bouche, on ira poser sa serviette un peu plus loin. D’autant qu’avec un tel voisin de plage, il y a fort à parier que vous vous retrouverez affublé d’une pathologie rarissime (ou d’un lupus) avant même  d’avoir chopé votre premier coup de soleil.

Sheldon Cooper (The Big Bang Theory)

Il avait pourtant l’air bien gentil, ce grand maigrichon au teint d’endive à côté duquel vous avez planté votre parasol… Mais à peine êtes-vous allongé sur le sable que les ennuis commencent : il soupire lourdement et met des bouchons d’oreille parce que vous faites du bruit en tournant les pages de votre magazine ; il exige que vous décaliez votre serviette parce que c’est SA place ; depuis que vous avez engagé la conversation, il vous abrutit avec les caractéristiques techniques des locomotives et vous soûle avec des histoires de drapeaux. En bonus, il vient de vous traiter débile, parce que votre façon de lancer un frisbee est contraire aux lois de la physique de Newton. Bronzer à côté de Sheldon Cooper ? Non merci.

Chuck McGill (Better Call Saul)

Au-delà même de l’antipathie que suscite immanquablement Chuck McGill, le frère psychorigide et manipulateur du futur Saul Goodman, on n’aimerait vraiment pas partager un coin de plage avec lui. Parce que figurez-vous que l’avocat souffre d’une sensibilité exacerbée aux ondes électromagnétiques doublée d’une photophobie. Passer l’après-midi à côté d’un vieux râleur qui exige que vous enterriez votre téléphone portable dans le sable, et qui se planque sous une couverture antiradiations tout en se plaignant de maux de tête et en déblatérant sur son escroc de frère ? Très peu pour nous.

Hannibal Lecter (Hannibal)

Au premier abord, on se dit que c’est le voisin de plage idéal : un type calme, distingué et intelligent, capable de soutenir une conversation intellectuellement stimulante (et physiquement très agréable à regarder, ce qui ne gâche rien pour vous, mesdames…) Et en plus,  il a apporté avec lui un panier pique-nique très alléchant, qu’il n’hésitera pas à partager avec vous ! Mouais. Méfiance. Parce que le sandwich aux truffes et pastrami qui vous fait déjà saliver, on n’est pas sûr qu’il soit au pastrami…  Et si par malheur, vous veniez à contrarier ce monsieur si distingué, c’est probablement vous qui finiriez entre deux tranches de pain. On va éviter.

Cookie Lyon (Empire)

Avec Cookie Lyon, on a un peu le même problème qu’avec Gregory House : elle fait partie de ces personnages qu’on adore à l’écran, mais qu’on aurait du mal à côtoyer dans la vie réelle. Une grande gu… aux tenues spectaculaires et hallucinantes, aux réparties cinglantes, dont le langage coloré ferait rougir l’ensemble des motards de Sons of Anarchy.  Le problème, avec Cookie, c’est qu’elle s’emballe vite : à la moindre contrariété, elle vous insulte et / ou vous colle son poing dans la figure. Avant la fin de la journée, vous risquez de vous retrouver impliqué dans une bagarre générale. Et si en plus, Lucious l’accompagne, préparez-vous à une scène de ménage aux proportions épiques, peut-être même avec des flingues… Avant une réconciliation tout aussi sauvage, qui fera de vous le témoin involontaire des ébats torrides du couple infernal ! Dommage : avec Cookie pour voisine de plage, vous étiez au moins assuré de bronzer au son des derniers tubes de Hakeem et Jamal. (Reste à savoir si c’est vraiment un avantage… Là, c’est une question de goût.)

On vous l’accorde : étant donné que ce sont des personnages de fiction, il y a peu de risque que vous croisiez ces énergumènes cet été, ailleurs que sur le petit écran. Mais on n’est jamais trop prudent… Ce serait bête qu’ils vous gâchent vos vacances, non ?

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

À la uneCinéma

Bob l'éponge, le film : découvrez la bande annonce de Éponge en eaux troubles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux