À la uneActualitéCultureFranceMédias

Affaire Morandini : Fogiel et les Inrocks contre-attaquent

Lors de sa conférence de presse mardi 19 juillet, Jean-Marc Morandini a surpris tout le monde en accusant frontalement ses rivaux Marc-Olivier Fogiel de chantage et Matthieu Delormeau de complicité. L’animateur a également nié toutes les accusations du magazine Les Inrockuptibles qui ne s’est pas privé pour publier au même moment sur son site internet la seconde partie de son enquête à charge sur les pratiques douteuses de l’animateur durant sa web série, les faucons.tv. Ainsi, la défense de Jean-Marc Morandini est-elle un écran de fumée pour entraîner ses ennemis dans sa chute ou serait-il la victime d’une véritable chasse à l’homme pour tuer médiatiquement l’un des animateur médias les plus influents du PAF avec son blog à succès ?

Marc-Olivier Fogiel et Mathieu Delormeau ont-ils voulu nuire à Morandini ?

Hier, lors de sa conférence de presse, Jean-Marc Morandini a laissé entendre que Marc-Olivier Fogiel était l’élément central de l’affaire. Ce dernier lui aurait envoyé des menaces par messages et par tweets car il continuait à commenter ses mauvaises audiences sur son blog, jeanmarcmorandini.com. L’animateur d’Europe 1 et NRJ 12 a donc envoyé une mise en demeure en avril 2016 à Fogiel pour ses messages insultants sur Twitter.

Messages, Marc-Olivier Fogiel, Twitter… vous suivez ? En effet, lors de notre premier article sur l’affaire, nous évoquions des tweets qu’il avait envoyé à Morandini en réponse à ses articles autour de ses audiences, demandant les adresses des casting, semblant être au courant en mars des accusations portées par Les Inrockuptibles lors de son numéro du 13 juillet.

Jean-Marc Morandini a aussi soulevé les liens entre Marc-Olivier Fogiel et Mathieu Pigasse, patron des Inrocks, indiquant qu’ils se connaissaient et que l’animateur aurait pu lui demander de publier l’enquête dans son titre. Fogiel a répondu dans la foulée : « Nous n’avons jamais été associé. On ne s’est d’ailleurs pas vus depuis au moins trois ans. Donc les affirmations de Jean-Marc Morandini sont factuellement fausses. Et je vais évidemment porter plainte pour diffamation ». Il a également réagi sur Twitter.

Enfin, Marc-Olivier Fogiel aurait, selon les dires de JMM, fait appel à son « ex-amant » Matthieu Delormeau afin de convaincre plusieurs personnes à témoigner contre Morandini. Lors de sa conférence de presse d’hier, il affirmait même que le chroniqueur de Cyril Hanouna « proposait de rembourser les frais d’avocats aux personnes qui témoignaient. »

Toujours selon Jean-Marc Morandini, Mattieu Delormeau aurait même demandé à NRJ 12 de virer son animateur star lors de la sortie de l’enquête des Inrocks, et se serait proposé pour un éventuel remplacement à la rentrée sur Europe 1. Matthieu Delormeau a réagi sur Twitter, et à conseillé à Morandini de « répondre aux questions soulevées par les Inrocks plutôt que de diffamer n’importe qui ».

Le Zappeur Fou a confirmé le fait que Matthieu Delormeau aurait appelé Europe 1 pour prendre la place de Jean Marc Morandini.

A lire aussi : la déclaration complète de Jean-Marc Morandini au sujet de Marc-Olivier Fogiel et Matthieu Delormeau.

Quoi qu’il en soit, Marc-Olivier Fogiel se dit « serein » et poursuit sur TVMag : « Cette histoire sortie par les Inrocks n’est pas mon histoire. C’est lui qui a des comptes à rendre, pas moi. ». Lui et Matthieu Delormeau attendent la suite de l’affaire, qui se déroulera devant la justice parce qu’ils ont tous deux porté plainte.

Les nouvelles révélations de l’enquête des Inrocks

La journaliste Fanny Marlier a fait de nouvelles découvertes dans le second volet de son enquête des Inrockuptibles sur les agissements de Jean-Marc Morandini publié ce mercredi 20 juillet. Le magazine a dévoilé un nouveau témoignage embarrassant pour l’animateur d’un jeune homme de 15 ans. En 2012, l’adolescent a contacté le présentateur d’Europe 1 et de NRJ 12 par message privé sur Twitter pour discuter d’un article publié sur sur son blog. Très vite selon le magazine, Jean-Marc Morandini “lui proposera de passer un casting pour un calendrier comme celui des Dieux du stade“. Le jeune garçon refusera par la suite mais l’animateur à succès de NRJ 12 n’hésitera pas à demander au jeune garçon : “tu viens te faire épiler [le pubis] ?” ou encore “je ne suis pas sur que tu te mettras tout nu dans mon hammam”.

La journaliste a également mis en lumière les pressions faites sur ses sources pour avoir témoigné. “On m’accuse de mentir. On me dit que je vais payer le prix fort pour l’avoir ouverte… que j’aurais dû réfléchir avant de parler…”.

Attaqué sur le sérieux de son enquête par Jean-Marc Morandini, la journaliste des Inrocks explique avoir récolté “durant deux mois plus de deux cents documents (mails, photos, vidéos, contrats)” pour étayer son enquête. Après la publication du premier article, Fanny Marlier écrit avoir reçu plus de 60 nouveaux témoignages.

En effet, Jean-Marc Morandini explique sur son blog, que le comédien Matthieu Thierry prétendument mineur sur les tournages et sans autorisation parentale selon la journaliste des Inrocks, était en réalité majeur. Copie de sa carte d’identité à la clé, Jean-Marc Morandini prouve que le comédien n’est pas né le 26 octobre 1998 mais le 26 octobre 1997. C’est pour le moment la seule information de l’enquête du magazine culturel démentie par l’animateur document à l’appuie.

La stratégie de défense de l’animateur est risquée puisque le choix de Jean-Marc Morandini d’organiser une conférence de presse donne une forte exposition à ses propos et relance la machine médiatique autour de son cas. Les hashtags #Morandini et #Morandinigate ont été tweeté plus 30 000 fois dans les dernières 24 heures.

recherche google Morandini

Les recherches sur google du mot Morandini

Si les lecteurs adhèrent à ses arguments de défense ce sera une victoire pour le présentateur qui aura réussi à créer une affaire dans l’affaire. A l’inverse, si ses arguments ne convainquent pas il sera vu comme l’animateur prêt à tout pour ne pas sombrer. Les nombreuses plaintes déposées devant la justice permettront sans doute d’y voir plus clair dans les semaines et les mois à venir.


Image de une : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP
Par Louis Dufossé et Romain Gaspar

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF

À la uneActualitéInternational

La Chine interdit toutes les transactions financières en cryptomonnaies

À la uneActualitéSorties

Sauvez le cinéma : Le nouvel escape game du Grand Rex

À la uneActualitéArt / ExpoCultureMusiqueReportages

On a testé pour vous … la 8e édition de l’Urban Week, le festival qui célèbre la street culture

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux