À la uneActualitéFootFrancePolitiqueSantéSociétéSport

Alcool dans les stades : vers une interdiction dans les loges ?

La ministre de la santé Agnès Buzyn s’oppose au retour de l’alcool dans les stades de football. Elle va plus loin en suggérant une interdiction dans les loges.

Depuis 1991, il est obligatoire d’avoir un bracelet VIP pour consommer de l’alcool dans un stade de foot. Les loges, c’est le seul endroit où l’on peut trouver des boissons à degrés. Une règle qu’Agnès Buzyn a remise en question ce matin aux micros d’RMC et BFM TV. La ministre de la santé a estimé que l’interdiction de l’alcool dans les stades devait s’étendre à l’ensemble de l’enceinte sportive. « La question est peut-être plutôt de supprimer l’alcool dans les loges VIP, en tout cas certainement pas d’élargir » sa distribution, a-t-elle avancé.

La loi Evin

La loi Evin de 1991 interdit la vente, la distribution et l’introduction de boissons alcoolisées dans tous les établissements d’activités physiques et sportives. Depuis cette mesure, un mythe est entretenu selon lequel les pouvoirs publics opéreraient un mépris de classe envers les supporters en acceptant la consommation d’alcool uniquement en loge. Les supporters « de base » seraient alors incapables de se prendre en charge eux-mêmes.

Face à cette contestation, 105 députés LREM ont déposé fin juillet à l’Assemblée une proposition de loi qui suggère notamment « d’assouplir de manière encadrée » la loi Evin. Certains justifient donc cet assouplissement par le deux poids, deux mesures actuelles. Autrement dit, ils jugent hypocrite que l’alcool soit interdit aux spectateurs lambda alors qu’il est autorisé dans les loges “VIP” des stades.

“Faire la promotion de la santé”

Mais pour Agnès Buzyn, assouplir la loi Evin est une très mauvaise idée. Elle miserait sur l’interdiction total de l’alcool dans les stades “pour faire la promotion de la santé et pour donner envie aux jeunes d’avoir les bonnes habitudes“. La ministre de la santé s’était déjà opposée à cette proposition le 9 août dernier. Elle avait écrit dans un message sur Twitter, que “la ferveur n'(avait) pas besoin d’alcool pour s’exprimer dans nos stades”.

Elle est également soutenue par la ministre des sports Roxana Maracineanu qui s’est élevée contre ce projet. Elle estime qu’il “y avait des raisons” à interdire l’alcool dans les stades et “qu’elles n’ont pas disparues du jour au lendemain”.

Pour rappel, l’alcool peut tout de même être consommé durant la saison. Les clubs ont en effet le droit à dix dérogations auprès de la préfecture ou de la mairie sur la saison. Ensuite, s’il est interdit pour le grand public, les VIP peuvent encore profiter dans les loges. Mais pour encore combien de temps ?

About author

Journaliste VL Media
Related posts
À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

À la uneCinéma

Bob l'éponge, le film : découvrez la bande annonce de Éponge en eaux troubles

À la uneActualitéNon classé

Le salon du made in France vu par ses exposants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux