À la uneActualitéFrance

Une amende pour M. Chat

Le street artiste Thoma Vuille, alias M. Chat, a été condamné ce jeudi à 500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris.

A 39 ans, Thoma Vuille est l’un des graffeur les plus connus de la capitale. Il arbore des félins jaunes souriants sur les murs de la ville depuis plusieurs années.

“Un bonheur éphémère”

Au printemps dernier il dessine un chat, un oiseau et quatre roses sur une surface en travaux Gare du Nord.

« J’ai dessiné ce chat heureux, cerné de roses belles et menaçantes, et accompagné d’un oiseau porteur, dans son bec, d’un cœur. Cette œuvre évoque la beauté, la liberté et l’amour. J’ai choisi un support dont je savais, vu les travaux en cours, qu’il allait être recouvert. J’ai voulu donner aux passants, gratuitement, un bonheur éphémère. »

Le parquet requiert 3 mois de prison ferme. Une demande qui révolte l’artiste franco-suisse. Sur son compte Instagram il réagit:

“La nouvelle politique pénale du Parquet de Paris est donc d’envoyer les artistes en prison”.

 

Le tribunal a rendu sa décision aujourd’hui. 500 euros d’amende pour l’artiste en “récidive légale”.

L’avocate de M. Chat, Me Agnès Tricoire, attend d’examiner les motivations de la décision pour faire appel ou non.
Rappelons qu’en 2014 elle avait fait annuler les poursuites contre son client engagées pour le même motif mais cette fois dans un couloir de la station de métro Chatelêt.

 

A voir aussi : Plus de 16.000 soutiens pour « M. Chat », en procès pour des graffitis

Related posts
À la uneActualitéEconomieFranceModeSociété

« Fashion pact » : quand la tendance semble être au vert

À la uneActualitéCultureInternationalMusique

Algérie : plusieurs morts lors d'un concert du rappeur Soolking

À la uneActualitéArtCultureFestivalInternationalMusiqueSoirées

Scorpions: Plus de 50 ans de carrière et toujours au Top!

À la uneArtCultureFranceSociétéSorties

Les spots les plus instagrammables de Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux