L’analyste Ming-Chuo Kuo affirme que le groupe Apple pourrait proposer une voiture autonome (iCar) sur le marché entre 2023 et 2025. En 2020, la marque présentera également des lunettes connectées.

TIM COOK par Justin Sullivan – Getty images north America/AFP

Dès 2007, la folle idée d’une iCar émerge dans l’esprit de Steve Jobs. Il ne pourra malheureusement pas réaliser son rêve de son vivant. Néanmoins, les aspirations du créateur d’Apple ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds. Ainsi, le site Macrumors révèle la découverte de l’analyste de TF International Securities, Ming-Chuo Kuo : le géant californien préparerait dans l’ombre une voiture autonome. Si rien ne se met en travers de leur chemin, la voiture sera disponible sur le marché entre 2023 et 2025.

La voiture intelligente ne sera pas la seule nouveauté des années à venir. A moindre échelle, Tim Cook et ses équipes travailleraient sur un nouveau modèle de lunettes connectées. Comme l’avance Ming-Chuo Kuo, la réalité augmentée est « the next-generation revolutionary UI » (la nouvelle génération dans l’interface utilisateur). Avec de telles avancées, Apple projette de bientôt dépasser le seuil des 2.000 milliards de dollars de valorisation boursière. Le 2 août, le groupe américain devenait la première entreprise au monde à excéder les 1.000 milliards de dollars en Bourse.

Néanmoins, si la rumeur semble peu à peu s’avérer juste, le projet ne date pas d’hier. En juin 2017, lors d’un entretien à Bloomberg, Tim Cook évoquait une intelligence artificielle pour les voitures autonomes. Il déclarait : « Nous estimons que ce projet est à l’origine de tous ceux qui touchent l’IA et c’est l’un des plus difficiles à élaborer ». Dès lors, la firme ambitionnait de devenir le 4ème constructeur automobile du monde en valorisation boursière. Rapidement, Apple décide de travailler sur la création d’un système de pilotage sur intelligence artificielle à commercialiser pour des constructeurs automobiles. Le rêve d’une iCar semble quitter les esprits.

Pourtant, le retour de Doug Field, ancien vice-président en charge des Mac qui exerçait depuis cinq ans chez Tesla, met la puce à l’oreille de Ming-Chuo Kuo. Le proche de la marque californienne travaillerait sur le projet Titan – de voitures autonomes – aux côtés de grands noms de l’univers Apple comme Bob Mansfield ou Jaime Waydo, ancien ingénieur chez Waymo.

Un raz-de-marée pour l’industrie électronique

La sortie de l’iCar d’Apple devrait provoquer le même bouleversement dans le monde de l’automobile que dans celui de la téléphonie et des smartphones lors de la sortie du premier iPhone. Ming-Chuo Kuo est formel, avec cette nouvelle voiture intelligente, Apple montrera “une meilleur intégration des matériels, logiciels et services” que ses concurrents. L’avancée de la firme à la pomme dans la réalité augmentée lui assure une bonne longueur d’avance sur ses rivaux.

Déjà, les géants du secteur électronique (Google, Uber ou même Tesla) craignent les années à venir. Ils s’apprêtent peut-être à connaître le même sort que Nokia, quelques années auparavant, avalé tout cru par la marque à la pomme.

A lire aussi : High-Tech : Huawei dépasse le géant Apple sur le marché des smartphones