Santé

Comment financer ses prothèses auditives ?

Arrivé à la retraite, vous constatez que vous entendez de moins en moins bien ? Vous faites répéter vos interlocuteurs, et vous montez le son de la télé ? Vous évitez les discussions en famille parce que vous n’arrivez plus à les suivre, et vous vous isolez de plus en plus ? Il se peut que vous ayez besoin de porter une prothèse auditive afin de vous aider à briser cet isolement et à retrouver un confort de vie optimal. De plus en plus perfectionnées, les aides auditives deviennent également presque invisibles, mais ces appareils restent encore très coûteux. Ces prothèses pourtant indispensables peuvent représenter une charge difficile à assumer pour un retraité. Quelles solutions de financement s’offrent à vous ?

Le financement de l’appareil auditif

Le coût d’un appareil auditif comprend le coût de l’équipement lui-même, mais également de la prestation de service de l’audioprothésiste qui doit le régler afin qu’il convienne à vos besoins, ce qui explique en grande partie son prix.

La faible prise en charge par l’Assurance maladie

Parmi les 6 millions de Français qui présentent des troubles de l’audition, seulement 2 millions bénéficient déjà d’un appareillage. Cela signifie qu’il y en a de très nombreux qui n’en portent pas encore, et sont susceptibles de chercher à s’équiper d’une aide auditive dans les prochaines années. Malheureusement, il y a aussi beaucoup de seniors qui se sont découragés en découvrant les prix parfois exorbitants des prothèses : un appareil auditif est vendu en moyenne 1 500 euros. Sachant qu’une personne souffrant d’une baisse de l’audition a besoin de porter une prothèse à chaque oreille, la facture déjà salée est doublée !

Malheureusement, la prise en charge de ces prothèses auditives par l’Assurance maladie n’a pas été conséquente ces dernières années… Le recours à une mutuelle complémentaire s’avère obligatoire pour assurer un bon remboursement de ces appareils. En ce sens, le comparateur Mutuelles-pas-cheres.org peut vous aider à trouver le contrat qui vous propose la couverture la plus intéressante dans votre situation.

Une évolution dans les remboursements

Cela étant, la récente réforme 100% santé a pour but d’inciter les seniors qui souffrent de problèmes d’audition à prendre rendez-vous chez un ORL puis à se rendre chez l’audioprothésiste afin de bénéficier de prothèses sur mesure. Cette année, elle a instauré une revalorisation de la base de remboursement de 200 à 300 euros. Les deux prochaines années, la prise en charge va s’améliorer, à tel point que les bénéficiaires d’un appareil auditif auront l’opportunité dés 2021 de se faire entièrement rembourser leurs prothèses, pourvu qu’il appartienne à une liste préétablie d’équipements éligibles. Les retraités comptent bien entendu parmi les publics concernés, y compris les ménages les plus modestes forcément intéressées par une aide à payer une mutuelle.

L’indispensable complémentaire santé

Le pourcentage de remboursement de l’appareil auditif est fonction de l’âge, du type de handicap ainsi que de l’appareil choisi. Mais pour bénéficier de la prise en charge par l’Assurance maladie, vous devez impérativement avoir une ordonnance d’un ORL et sélectionner un modèle précis distribué par un audioprothésiste agréé, par exemple les appareils vendus en pharmacie ne sont pas concernés.

Pour minimiser le reste à charge, vous devez opter pour une mutuelle spécifique pour l’audition ou identifier un contrat où les garanties auditions sont particulièrement renforcées. La prise en charge de la complémentaire santé est susceptible d’atteindre jusqu’à 250% avec un forfait supplémentaire par appareil, ainsi que le remboursement des coûts inhérents aux accessoires et à l’entretien des prothèses auditives.

Malgré les promesses de remboursement de la Sécurité Sociale, vous pouvez choisir une très bonne mutuelle en toute sérénité : d’une part, les prises en charge maximales ne sont appliquées qu’en 2021, d’autre part elles ne garantiront la gratuité qu’aux malentendants dirigés par un ORL et qui se procureront un modèle de prothèse de la catégorie restreinte “Classe 1”…

Related posts
Bons PlansSantésociétéTendances

Top 5 des choses à faire au mois de Novembre

À la uneActualitéSanté

Heyme déclare l’indépendance !

À la uneActualitéHigh TechSanté

« Devenez acteur de votre pathologie » : Présentation de SUNAPP

FemmesSantéSociété

Un mois pour lutter contre le cancer du sein

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux