À la uneActualité

“Un dernier souffle” : le film avec Pascal Soetens commence à prendre forme

Comme annoncé depuis quelques semaines, Pascal Soetens alias Pascal le grand frère jouera dans le film “Un Dernier Souffle”. On en sait désormais un peu plus sur le rôle que devrait tenir l’ancien éducateur. Le mannequin Sylvie Ortega Munos et le réalisateur du film Jeremy Bellet reviennent en détail sur ce projet.

Il était connu en tant que Pascal le grand frère, un éducateur qui vient en aide aux familles qui vivent des situations conflictuelles. Mais il pourrait dès à présent se faire connaitre en tant qu’acteur. En effet, Pascal Soetens, qui révélait récemment ses difficultés financières, s’oriente désormais dans le monde du cinéma. Un moyen de toucher une nouvelle audience. L’ éducateur jouera dans le film “un dernier souffle” de Jeremy Bellet. Une oeuvre qui abordera les diverses formes de discrimination qui envahissent notre société.

Un Pascal Soetens sans filtre

Le film est en finition. Les roles de chacun ont été déterminés, et certaines scènes sont déjà dans la boîte depuis quelques jours. Dans ce court-métrage, Pascal Soetens tient le role d’un porte-parole des personnes vivant dans des banlieues et des quartiers défavorisés. Des habitants qui sont quotidiennement confrontés à plusieurs formes de discrimination. On comprend à l’écran que le gouvernement délaisse de manière volontaire les zones géographiques hors centre-ville et les cités.

Pascal Soetens nous fait rendre compte de cette réalité, en déplorant ce manque de considération que certains individus peuvent avoir face à ces populations. Pour le grand frère, aucun scénario n’est écrit à l’avance. Comme à la télé, Pascal parlera librement avec sincérité et sans filtre. Un moyen de sensibiliser le spectateur à travers une mise en scène réaliste. Mais dans ce projet ambitieux et intense, Pascal Soetens n’est évidemment pas seul.

Un sujet qui lui tient à coeur

Le réalisateur du film Jeremy Bellet n’a pas composé son casting à l’aveugle. Il a choisi des acteurs impliqués dans cette lutte contre les discriminations. C’est le cas de Pascal Soetens, habitué à rencontrer des familles vivant dans la misère. Mais c’est aussi le cas de son amie Sylvie Ortega Munos. Mannequin dans la vraie vie, elle se dit très touchée par cette lutte contre la discrimination car elle avoue avoir été elle-même victime de ce phénomène. “J’ai accepté ce projet sans hésiter car j’ai été moi même attaquée gratuitement. J’ai fait l’objet de discrimination suite au drame que j’ai vécu (NDLR : décès de son mari Ludovic chancel ). À l heure d’aujourd’hui, cela continue encore ! Les discrimination sont omniprésentes, on pourrait en parler des heures. Le racisme ne se limite pas à une couleur de peau. C’est pour cela que j’ai accepté le rôle de Claire. Une journaliste dévouée, ne portant aucun jugement, tolérante et à la fois horrifiée de s’apercevoir qu’un jeune homme peut mourir sous les coups et blessures causés par la haine.”

On retrouve un autre mannequin sur le film, il s’agit deThibault Perez. Son but dans le court-métrage est de lutter contre les discriminations envers les personnes dites “belles” et “dont l’image est un métier”.

Un projet commun

Accompagné de Pascal Soetens et Sylvie Ortega Munos dans ce projet, le réalisateur du film Jeremy Bellet reste humble. S’il est à l’initiative de cette oeuvre, le jeune mannequin de 21 ans estime avoir” beaucoup de chance d’être aidé par de nombreux professionnels et partenaires.” Un dernier Souffle, c’est donc avant tout un projet collectif. “Jamais je n’aurai pu réaliser une œuvre cinématographique seul. Alors oui, je suis le réalisateur du film mais c’est grâce à tous ceux qui travaillent avec moi et autour de moi qu’il peut voir le jour.” Un film qui réunit donc tout le monde pour la meme cause : lutter contre les injustices et les discriminations.

Jeremy Bellet salue aussi l’aide du réalisateur et scénariste Erik Blanc. “Ensemble, nous travaillons sur mon court métrage depuis plusieurs mois. Il est de bons conseils et j’aime travailler avec lui. Je suis d’ailleurs à l’affiche de son prochain film intitulé “Octobre rose”, une œuvre qui parle d’une femme atteinte du cancer du sein.” .

Les travailleurs de l’ombre

Pour Jeremy Bellet, tout le monde a eu son importance dans la réalisation du projet, y compris les personnes qui ne sont pas à l’affiche. On parle notamment des artisans et des partenaires. “Dans le film, l’actrice Fiona Gélin porte un chapeau de la marque July of St Barth. Les acteurs sont également parés par des bijoux de la créatrice Michèle Jarry Des Loges.” explique le mannequin. “C’est incroyable le nombre de personnes qui se sont mobilisées pour rendre possible ce tournage.” poursuit-il. Ils sont aussi quelques commerçants à participer au film, Jeremy Bellet donne un exemple. “Les compositions florales visibles à l’écran sont réalisées par la boutique “Fleurs en scène” (Loir et Cher) et sa responsable Sandrine Porcher.”

“J’ai également l’aide de Matt Chevalier. Il travaille dans le monde de la nuit et organise de nombreuses soirées parisiennes. Il y a 4 ans, je découvrais le milieu de la mode à Paris. Lors d’un défilé, j’ai rencontré Matt. Depuis nous nous voyons régulièrement et travaillons ensemble.Je me suis aussi inspiré d’une œuvre littéraire de l’artiste peintre Anne-Marie Torrisi pour faire ce film. Un livre touchant qui m’a inspiré à de nombreuses reprises lors de l’écriture du scénario.”

A lire aussi : https://vl-media.fr/pascal-le-grand-frere-jouera-bientot-dans-un-film/

About author

Journaliste VL Media
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux