ActualitéCinémaCulture

BAFTA 2013 : la cérémonie, “Argo”, classe ou pas classe ?

Le Royal Opera House (Londres) a accueilli ce dimanche soir la remise des prix des Césars à la sauce gravy. Sélection des meilleures interventions et des pires blagues cyniques.

[divide]

The EE British Academy Film Awards in 2013Comme tout bon résumé de cérémonie, un article spécial BAFTA se doit de donner la liste exhaustive des lauréats. Mais dans une période où un clic nous fait apercevoir de façon officielle et fournie les gagnants, nous préférons nous demander : que penser de ces récompenses ? Ben Affleck et son Argo ont coiffé au poteau L’Odyssée de Pi et Lincoln pour les prix du meilleur film et du meilleur réalisateur. Ces deux favoris sont pourtant les mieux placés pour les Oscars. Un bruit de fond répandrait déjà la rumeur d’un changement de dernière minute en faveur de l’ex-Daredevil, heureux de trouver une consécration à son passage «au second acte». Tout innocent, il considère son premier acte d’acteur achevé.

Les préférés du Royaume-Uni, Les Misérables, ont remporté de nombreux prix techniques (dont les outrageusement grandiloquents décors dont nous reparlerons ultérieurement) et le meilleur second rôle pour Anne Hathaway, assurant le culte de la Grande-Bretagne pour le musical. Emmanuelle Riva a créé la surprise avec son prix de meilleure actrice pour Amour, ce qui la met en bonne voie pour le Kodak Theatre. Daniel Day-Lewis a reçu en toute logique le prix du meilleur rôle pour sa performance dans Lincoln. Sugar Man a quant à lui remporté le prix du meilleur documentaire. Enfin, grand absent des récompenses malgré les nominations, Zero Dark Thirty rentre bredouille.

Mais que seraient les BAFTA sans l’humour à l’Anglaise ? Exclusivement diffusée sur BBC1, nous avons choisi et classé quelques interventions croustillantes de la cérémonie selon le code du fameux Classe-Pas Classe. Enjoy.

PAS CLASSE
The EE British Academy Film Awards in 20131. Stephen Fry, le maître de cérémonie, égrène les noms des célébrités s’étant déplacées pour l’événement, dont Helena Bonham Carter. Il lance la fausse rumeur qu’elle aurait apparemment bu pour s’imprégner de son personnage lors du tournage des Misérables. Choquée, l’épouse de Tim Burton  prend un air à mi-chemin entre l’incompréhension et le mépris, ce à quoi Fry répond : «Excusez-moi, je rigole, je voulais dire qu’elle était bourrée tout le temps !»

2. Billy Connolly arrive sur scène pour remettre le BAFTA de la meilleure première création, le visage figé dans un flegme typique : «Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis heureux de venir ici pour offrir (regarde la forme du prix) un masque mortuaire posé sur un bâton.»

mirren3. Helen Mirren, nommée dans la catégorie de la meilleure actrice dans un second rôle pour Hitchcock, a présenté son nouveau look : ses cheveux teints en rose bonbon. Les tabloïds Anglais travaillent déjà leur point beauté, visiblement plus intéressés par l’état du tapis rouge Londonien sous la pluie que du palmarès.

4. Tout ému de sa récompense en tant que meilleur acteur dans un second rôle dans Django Unchained, Christoph Waltz dédie la fin de son discours au réalisateur Quentin Tarantino : «Je voudrais remercier Quentin pour sa confiance qui a toujours été totale envers mon travail…(échange de regards) espèce de diable !»

5. Les premiers mots du réalisateur du feuilleton The Imposter Bart Layton pour son BAFTA de la meilleure première création : «Oh mon dieu, j’y crois pas ! D’abord, j’ai eu la chance de faire pipi à côté de Samuel L. Jackson et maintenant ça !»

6. Alan Parker, lauréat d’un BAFTA d’honneur, évoque sa carrière : «Je me disais, mais qu’est-ce que je pourrais bien dire comme discours si je gagnais un prix ? Et puis, dix années ont passé…»

The EE British Academy Film Awards in 20137. En guise de clôture de la cérémonie, Stephen Fry adresse aux téléspectateurs un : «Keep shooting your shorts» qui peut avoir une double signification : soit «n’arrêtez pas de réaliser des courts-métrages», soit «continue de trouer ton slip». Après avoir prononcé ceci, Fry détache un moment les yeux de son prompteur pour commenter «Ça risque d’être compris bizarrement».

CLASSE
1. Anne Hathaway, pour le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle, qui lui a été remis par George Clooney : «Je suis tellement émue que je viens seulement de prendre George Clooney dans mes bras, ce qui est relativement stupide.»

2. Stephen Fry sur Lincoln : «J’ai été très touché de voir que j’avais été moi-même invité à participer à la réalisation du dernier Spielberg. Après relecture de mon mail, il s’est avéré que j’étais plutôt invité à m’inscrire à LinkedIn.»

3. Daniel Day Lewis, pour le BAFTA du meilleur acteur : «Pendant 50 ans, j’ai cru entendre à chaque fois que je me levais de n’importe quel siège une bande-son d’applaudissements.»

The EE British Academy Film Awards in 20134. Samuel L. Jackson, venu remettre le BAFTA du meilleur film : «On vous a dit que la moitié d’Hollywood était là ce soir. Et c’est vrai : ils étaient tous dans le même vol que moi ! J’ai cru qu’on allait tourner un remake de Des Serpents dans l’avion

5. Ang Lee monte sur scène lire le discours de Claudio Miranda, directeur de la photographie de son film L’Odyssée de Pi, qui a remporté le BAFTA mais n’est pas présent à la cérémonie : «La première partie parle généralement de son travail avec moi et de combien je suis un bon réalisateur, je vais donc sauter ce passage…»

6. Et parce qu’il n’y a pas plus classe que d’arriver à faire pleurer d’émotion lorsqu’on est pas sur scène, le prix des plus belles larmes revient à Jennifer Garner, Lisa Heslov (épouse du producteur Grant Heslov) pour Argo, et Bradley Cooper pour Happiness Therapy.

Crédits photos : PA Images, BAFTA Images (via FlickR)

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéArt / Expo

La photographie qui a changé notre compréhension du SIDA

À la uneCultureFranceSéries Tv

"Carrément craignos" : la nouvelle série de Jean-Pascal Zadi débarque sur France.Tv

À la uneActualitéFrancePolitique

Gérald Darmanin annonce la dissolution de Génération identitaire

À la uneActualitéEconomieFootFranceSport

Avec l'OL Vallée, l'empire de Jean-Michel Aulas ne cesse de grandir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux