À la uneActualitéFranceMédiasPolitique

Benalla pose avec un gun braqué sur la tempe d’une serveuse

Médiapart a dévoilé lundi une photo où Alexandre Benalla sort une arme et la pointe vers une serveuse. Le selfie, pris par la serveuse, date de l’entre-deux-tours de la campagne présidentielle.

Alexandre Benalla jurait sous serment n’avoir jamais porté d’arme en dehors du QG d’En Marche!. C’était la limite du permis de port d’arme que le proche d’Emmanuel Macron possédait à l’époque. Or sur cette photo, un pistolet Glock 17 est très clairement visible dans sa main. Selon Mediapart, qui a analysé les métadonnées, cette photo a été prise le 28 avril 2017 dans un restaurant à Poitiers.

Alexandre Benalla (à gauche) tient un Glockd

La serveuse du restaurant “Les Archives” s’occupait de la table du service de la sécurité le 28 avril. Une quarantaine de membres de la campagne d’Emmanuel Macron sont là. Elle trouve ses clients sympathiques et leur demande un selfie, qu’ils acceptent. Après avoir pris la photo, Alexandre Benalla, alors inconnu, prévient la serveuse qu’une “surprise” l’attend sur le cliché. Le voilà pointant une arme sur sa tempe.

“On n’est pas mabouls”

D’une part, Alexandre Benalla n’avait pas de permis de port d’arme qui l’autorisait à en porter en dehors du QG d’En Marche!. D’autre part il a juré sous serment n’avoir jamais porté d’arme en dehors des limites autorisés, devant la commission du Sénat. Contacté par Mediapart à propos de cette photo il répond qu’il n’a “jamais porté à la ceinture une arme à feu à l’extérieur du QG de campagne.” “Je ne me suis jamais fait prendre en photo avec une quelconque arme pendant la campagne.” Il parle de  “fake news” et de “photomontage”. Mediapart rétorque que les analyses de la photographie confirment leurs dires.

Lorsque Le Monde lui demandait s’il était déjà sorti avec son arme, le 26 juillet, Benalla s’insurgeait: “non, jamais. On n’est pas mabouls, il y a un risque pour la réputation du candidat…” 

La semaine dernière, L’Obs avait signalé que ses équipes avaient pris Benalla en photo avec un Glock à la ceinture en avril 2016, soit un an avant le selfie des “Archives”. A l’époque, l’hebdomadaire faisait un dossier sur les gardes du corps dans le monde du cinéma et des affaires. Alexandre Benalla, n’avait déjà pas le permis lui autorisant une arme. Devant la commission du Sénat, il a affirmé que la photo avait été prise en Allemagne, où ça aurait été légal. Cependant L’Obs affirme que le cliché a été pris dans l’est parisien.

Maître Laurent-Franck Liénard a répondu par la minimisation: “Je m’étonne, alors qu’il y a des choses sérieuses à traiter dans ce dossier, qu’on continue à chercher des éléments tous azimuts pour nuire à la réputation de Monsieur Benalla. Lâchez-le !”

Alexandre Benalla sera entendu par les juges d’instruction vendredi.

À​ ​lire​ ​aussi: Une marque « Benalla » qui permet de vendre des armes

Related posts
À la uneSéries Tv

L'art du crime : une saison 4 en écriture

À la uneActualitéBrèvesÉtudiantFranceSociété

Le Brevet des collèges décalé à cause de la canicule

À la uneHigh Tech

Netflix se lance dans le jeu vidéo

A Votre SantéActualitéNon classé

10 astuces pour résister à la chaleur.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux