À la uneActualitéCultureSortiesSpectacles

Benjamin Dantès, une agréable découverte musicale

L’artiste français Benjamin Dantès s’est produit sur la scène du Réservoir ce mercredi 16 mars à l’occasion de la douzième édition des Découvertes Up Talent. Nous sommes allés à sa rencontre.

C’est au milieu des papiers peints baroques, des miroirs, des lustres et des jeux de lumières roses et vertes du Réservoir que Benjamin Dantès monte sur scène. Vêtu d’une simple veste en cuir et d’un tee-shirt, le jeune chanteur et guitariste entame le concert avec les douces notes électroniques et les accords de guitare d’“Amour Inconnu”. Cette première chanson commence à bercer doucement le public.

S’enchaînent ensuite les titres “Dans La Nuit Suprême” et ses chuchotements mystérieux, puis “Sous la Lune”. Benjamin Dantès poursuit sa performance avec son dernier morceau au refrain très accrocheur “Respire Avec Moi” puis la plus rock “Tout Doit Disparaître”. Les deux titres planants “Par Dessus les Iles” et “Voyageur à la Dérive” appellent ensuite au voyage.

Benjamin Dantès @ Le Réservoir @benjamindantes @tollimniamor @adrienestournel

A photo posted by Julia Drouot (@juliadrouot) on

Benjamin Dantès a une belle présence et occupe bien la scène. Mais il n’est pas seul. Deux musiciens l’accompagnent. Il profite d’une pause entre deux chansons pour les présenter et les remercier, « sans eux je ne serais rien ».

A sa gauche, on retrouve le guitariste et compositeur Romain Millot. Benjamin Dantès et lui se sont rencontrés dans un studio d’enregistrement il y a maintenant deux ans. Romain lui présente ensuite le bassiste Adrien Estournel, à sa droite. Tous les trois sont maintenant inséparables, comme en témoigne leur complicité sur scène.

Après sept chansons produites en compagnie de ses partenaires, c’est seul que Benjamin Dantès clôt le spectacle, sur un titre plus calme et mélancolique, “Rendez-vous aux aurores”.

Il aura suffit d’à peine 40 minutes de show pour saisir son univers énigmatique. Les morceaux pop de Benjamin Dantès, rêveurs et planants, rappellent souvent Etienne Daho. La mélodie entraînante de ses chansons est accompagnée de textes doux et poétiques avec beaucoup de références à la vie nocturne et au voyage. Auteur, compositeur et interprète, Benjamin Dantès est un artiste polyvalent qui apporte un véritable bol d’air frais à la pop française. Un nom à retenir.

______________________

Crédits : Jean-Baptiste Millot

Radio VL : Quelles ont été les étapes de ton parcours musical ?

Benjamin Dantès : J’ai commencé la guitare à 8, 9 ans, je suis complètement autodidacte. J’adorais déjà décrypter comment les chansons étaient faites. Puis, j’ai très vite été intéressé par la composition et l’écriture. J’adore manier la langue française. Ensuite, j’ai commencé à jouer dans la rue et faire des concerts dans des bars. Je donnais aussi des cours de français et de guitare un peu à l’arrache. Maintenant, je vis de la musique. C’est le luxe ultime parce que, pour moi, la musique c’est un mode de vie, une façon de voir les gens.

Radio VL : Tu préfères la scène ou le studio ?

BD : La scène et le studio, c’est vraiment le jour et la nuit. Le studio c’est plus tranquille. La nuit, il y a plus de stress, c’est plus intense car j’essaie vraiment faire passer la musique au public. Parfois, il y a quelques problèmes comme par exemple, ce soir, un petit problème d’accordage. Il faut savoir enchaîner.

Radio VL : Quelles sont tes sources d’inspiration musicales et esthétiques ?

BD : Mon parrain, c’est vraiment Etienne Daho. J’adore d’autres classiques de la chanson française comme Christophe, Alain Bashung, Françoise Hardy, Balavoine si c’est un peu cheesy (rires). Sinon, j’écoute un peu la même musique que tout le monde. En ce moment, j’aime beaucoup Christine and the Queens. Visuellement, j’adore la zone périphérique, la nuit, le béton, les no man’s lands, quoi. Je suis né dans la middle class en banlieue et encore aujourd’hui je ressens le besoin d’y retourner souvent. Cette atmosphère se retrouve dans beaucoup dans mes morceaux.

Radio VL : Avec qui as-tu l’habitude de collaborer ?

BD : Je travaille beaucoup avec Elodie Frégé. Elle écrit les paroles et moi je compose. Sur son dernier album Amuse Bouche, j’ai composé certains morceaux comme Une Plage ou Garce Carbonique. J’ai aussi collaboré avec Patxi Garat. En fait, j’adore travailler avec d’autres artistes, ça permet de ne pas être dans sa zone de confort et de transformer des morceaux.

Radio VL : Quels sont tes futurs projets ?

BD : J’ai déjà sorti un EP en novembre. Je vais bientôt sortir un album, j’en suis environ à la moitié. J’hésite à sortir un autre EP. Ça permet de faire de l’actu, des concerts. Il faut caler des dates. J’ai hâte de caler des dates et d’aller voyager un peu en province. La France, c’est pas seulement Paris, j’adore découvrir de nouveaux endroits.

__________________________________

Retrouvez le sur Soundcloud et YouTube.

Article écrit en collaboration avec Claire Vernhet

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMusique

Après 6 ans d'absence, Adele est de retour avec un tout nouveau titre

À la uneSport

Soupçonné de l’avoir tué, le mari de l’athlète kényane Agnes Tirop a été arrêté

À la uneSéries Tv

De quoi parlera la série dérivée de Dune ?

À la uneFaits Divers

Des lycéens nantais menacés de mort après une vidéo où ils miment une prière musulmane

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux