À la uneActualitéBrèves

BlackRock, les écologistes à l’assaut de la finance mondiale

Lundi 10 février, des manifestants écologiste ont pris d’assaut les bureaux de BlackRock du 2 ème arrondissement. Le mouvement été organisé par Youth for Climate. Une centaine de manifestants ce sont dirigés vers les bureaux de la société gestionnaire d’actif qu’ils estiment en partie responsable du réchauffement climatique.

Une manifestation qui dégénère

L’histoire commence par une manifestation dans le but de lutter contre la nouvelle loi retraite. C’est à l’initiative de Youth for Change, une association écologiste, que les événements ont eu lieu. BlackRock n’était pas la première cible des manifestants. Comme prévu ce devait être la Société Générale qui aurait du être assiégé. Cependant, à leur arrivé sur place, des policiers étaient déjà présent pour protéger la banque. Ils se sont donc rabattu sur le siège de l’antenne parisienne de BlackRock ce situant à côté.

Réaction de bloqueurs sur Twitter.

Un saccage de BlackRock encouragé par certains

En plus de l’association Youth for Change, de nombreuses autres ont montrés leurs soutiens aux manifestant. C’est ainsi qu’une dizaine d’associations a encouragé les protestataires à continuer leur lutte. Sur les réseaux sociaux, malgré une majorité de personne dénonçant le phénomène, certain l’encourage.

Au final, quelques heures après le début des événements, les manifestants sont sorti du lieu alors que la police les encerclaient. Sur la centaine de manifestants, seulement 17 d’entre eux ce sont fait arrêter. Malgré une attaque historique pour la France, elle ne devrait avoir aucune incidence sur BlackRock.

Voir aussi en complément : Les 5 manifestations qui ont marquées l’histoire

Related posts
À la uneActualitéFrance

François Hollande rencontre les enseignants accompagnés par Le Choix de l’école … et leurs élèves !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Profilage saison 10, avec la révélation Shy'm

À la uneActualitéFrance

Fessenheim où un mouvement anti nucléaire internationale

À la uneActualitéFranceHigh TechSociété

Données personnelles, jusqu'où Tinder nous surveille ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux