À la uneActualitéInsoliteInternationalTendances

Qu’est-ce que le “Blue Whale Challenge”, ce “jeu” qui pousse au suicide ?

Challenge

Venu de Russie, ce nouveau challenge incite ses participants à réaliser des défis. Le dernier consiste à se donner à mort.

Un “jeu” qui n’a rien de drôle. Depuis ce mois de mars, un nouveau phénomène viral inquiète de plus en plus les autorités françaises. Intitulé “Blue Whale Challenge” (“le challenge de la baleine bleue”) et venu de Russie, il incite ses participants à relever des défis. Le dernier est simple: se suicider.

A lire aussi: l’Ice and Salt Challenge, le nouveau défi dangereux des internautes

50 défis, jusqu’au suicide

Le joueur doit relever 50 défis quotidiens communiqués via les réseaux sociaux. Comme l’explique Le Monde, les premiers sont inoffensifs: il s’agit de s’écrire sur la main ou de dessiner sur une feuille. Mais progressivement, les actions à effectuer deviennent de plus en plus dangereuses, jusqu’au suicide final.

Ces défis sont dictés par un “tuteur”, une personne inconnue avec laquelle le joueur dialogue quotidiennement. Il donne les instructions via internet, quitte à menacer son joueur s’il refuse de les exécuter. Un réseau social russe nommé Vkontakte est particulièrement utilisé par les participants.

A lire aussi: Qu’est devenu l’argent récolté du « Ice Bucket Challenge » ?

Un challenge qui inquiète les autorités

Face à l’influence grandissante de ce challenge, les autorités s’inquiètent. Plusieurs personnes sont déjà décédées dans des pays étrangers. En février, deux jeunes filles de 15 et 16 ans ont sauté ensemble du haut d’un immeuble en Russie. Puis, une adolescente de 14 ans s’est jetée sous un train. En Sibérie, une jeune participante a sauté du cinquième étage d’un bâtiment et a été retrouvée grièvement blessée.

La France n’est pas épargnée par ce phénomène sordide. Plusieurs cas d’adolescents adeptes du”Blue Whale Challenge” ont été signalés aux autorités. Dans le Pas-de-Calais, une adolescente a été sauvée in extremis alors qu’elle tentait de se pendre. Pour tenter d’endiguer le phénomène, la police nationale a publié un message d’alerte sur Twitter. Le ministère de l’Education nationale a de son côté informé les enseignants du danger via le site Eduscol, dédié aux professionnels de l’éducation.

Related posts
À la uneActualitéMusique

« Les Etoiles vagabondes : Expansion » le Nouvel album intimiste de Nekfeu.

À la uneActualitéNon classéSport

CAN : la Côte d'Ivoire et le Mali au rendez-vous, la Tunisie accrochée

À la uneActualité

Science Po: Une nouvelle stratégie de recrutement.

À la uneActualitéFrance

Consultation publique - Quelles espèces considérer nuisibles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux