À la uneInternational

Bolsonaro : pourquoi est-il accusé de ” crime contre l’humanité “?

Un rapport qui demande l’inculpation de Jair Bolsonaro pour neuf crimes a été approuvé. Il est notamment accusé de “crime contre l’humanité”.

Mardi soir, les sénateurs de la commission d’enquête du sénat brésilien ont approuvé un rapport demandant l’inculpation du président Jair Bolsonaro. En effet, ce dernier est accusé de neuf crimes, notamment un ” crime contre l’humanité “. Il pourrait donc être jugé devant la Cour Pénale Internationale. Cet impressionnant rapport est en fait le fruit de six mois d’enquête pour étudier les fautes et les manquements du président brésilien lors de la pandémie.

Une très mauvaise gestion de la pandémie

Le président élu en 2018 est accusé d’avoir largement sous-estimé les dégâts de l’épidémie et de n’avoir pas pris les mesures nécessaire pour protéger sa population du Covid 19. La Commission d’enquête parlementaire sur la pandémie l’accuse notamment d’avoir ” délibérément exposé les brésiliens à une contamination de masse “. En fait, le président aurait plutôt choisi d’atteindre l’immunité collective en ne prenant aucune mesure restrictive, une stratégie très risquée et condamnable car le bilan du pays est de plus de 600 000 morts liées au Covid. De ce fait, le Brésil est justement l’un des pays les plus endeuillés au monde à cause de la pandémie. Pendant cette crise sanitaire, Jair Bolsonaro n’a jamais cessé de contester la gravité de ce virus et s’est toujours opposé au principe du confinement.

Des expériences sur des ” cobayes humains ”

Par ailleurs, Jair Bolsonaro est aussi accusé d’avoir autorisé des tests sur sa population, liés au médicament très controversé ” hydroxychloroquine ” dont l’inefficacité a été prouvée scientifiquement. En effet, le gouvernement aurait laissé des hôpitaux effectuer des tests de ce médicament sur des patients ” cobayes ” et déjà très affaiblis, des patients qui n’auraient même pas donné leur consentement. Par la suite, certains patients seraient décédés et leurs morts auraient été imputées au Covid 19. Un scandale très grave qui pourrait valoir cher au président et au gouvernement. En effet, Bolsonaro n’est pas le seul à être visé par cette enquête, car le rapport recommande aussi l’inculpation de 80 autres personnes dont des ministres.

De son côté, le brésilien continue de nier son rôle et son impact sur les dégâts de la pandémie dans son pays.

Une pénurie d’oxygène très grave

D’autre part, le gouvernement est aussi visé par un scandale lié à une pénurie d’oxygène aux conséquences très graves. En effet, début 2021, de nombreux patients sont décédés dans les hôpitaux car les réserves d’oxygène n’étaient pas assez importantes pour les prendre en charge. Janvier 2021, une dizaine de patients ont perdu la vie dans un hôpital de Manaus au nord du Brésil, à cause de cette pénurie dévastatrice. De ce fait, certains habitants de la ville ont notamment du se procurer de l’oxygène au marché noir, une situation inédite et chaotique.

Que risquent Bolsonaro et son gouvernement ? Nous en saurons plus dans les mois qui viennent..

A lire aussi : Qui est Osman Kavala, l’opposant turc qui inquiète Erdogan ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux