À la uneInternational

Brésil : Jair Bolsonaro pète les plombs en conférence de presse et insulte une journaliste

Hier, le président du Brésil a pété les plombs après les remarques d’une journaliste sur le port du masque. Il lui demande  « la ferme ! » et l’insulte de « merde ». 

Le président de la République fédérative du Brésil, Jair Messias Bolsonaro, a une nouvelle fois fait parler de lui. L’homme de 66 ans s’en est pris au plus grand groupe de médias du Brésil et d’Amérique latine, le Groupe Globo. Le groupe multimédia s’est fait insulter publiquement « La ferme ! Vous êtes des salauds ».  L’homme d’Etat, en fonction depuis janvier 2019, a violemment critiqué leur travail « vous faites un journalisme pourri, qui ne sert à rien. Vous détruisez la famille brésilienne, la religion brésilienne ». 

Une crise de nerfs… après une question sur le port du masque 

La réaction du président est encore une fois démesurée et excessive envers la presse. En effet, rappelons qu’en mars dernier, Bolsonaro avait été condamné à indemniser d’une valeur de 3000 euros, la journaliste Patricia Campos Mello. Cette dernière avait été victime de propos machistes et dégradants, qui ont « porté atteinte à son honneur », souligne la magistrate en charge du dossier. En effet, l’homme avait insinué que la journaliste avait tenté d’obtenir un scoop en échange de faveurs sexuelles. 

Ainsi, trois mois après la condamnation, le président dénigre une nouvelle fois le travail d’une journaliste. Ce dernier n’a pas supporté qu’on lui pose une nouvelle fois des questions sur le port du masque. En effet, la journaliste de Globo lui a demandé des explications sur ce non-port, lors d’une cérémonie militaire à Guaratingueta, dans l’Etat de Sao Paulo. Précisons qu’elle a également appuyé sa question, en rappelant à l’homme d’Etat qu’il avait déjà reçu des amendes dans plusieurs États brésiliens. 

« De la presse de merde »

Il n’a pas fallu longtemps au brésilien pour affirmer avec énervement « je vais où je veux, comme je veux, d’accord ? ». Par cette réaction, Bolsonaro démontre une nouvelle fois qu’il n’a aucun recul sur ses actions, et qu’il continu de faire l’insouciant face à la question du covid. En effet, le président fait passer ses libertés avant les mesures sanitaires « Si vous ne voulez pas porter de masque n’en portez pas » ajoute-t-il en retirant le sien. De plus, avec arrogance il cria à la journaliste du groupe multimédia « je ne porte pas de masque à Guaratingueta ! Tu es contente, maintenant ? ». L’homme impulsif finit en tentant de décrédibiliser la chaîne « Globo, c’est de la presse de merde, ceux qui regardent sont victimes de désinformation. Vous devriez avoir honte ». 

À lire aussi : Une violente rixe éclate à Gare de Lyon dans le RER D

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneEnvironnementInternational

Quels sont les 5 volcans les plus dangereux de la planète ?

À la uneFrancePolitique

Présidentielle 2022 : demandez le programme de Jean-Luc Mélenchon (LFI)

À la uneSéries Tv

Fini le film du lundi, France 5 ouvre son antenne aux séries

À la unePop & GeekSéries Tv

Les 5 chiffres clés pour comprendre le succès de One Piece

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux