À la uneActualitéFranceInternationalMédiasPolitique

Cash Investigation : Sarkozy-Kadhafi, une histoire d’argent

Cette affaire a remué le pays depuis plusieurs années. L’ancien président Nicolas Sarkozy est accusé d’avoir reçu 20 millions d’euros en liquide de la part du Colonel Kadhafi pour financer sa campagne présidentielle de 2007. Il a d’ailleurs été placé en garde à vue en mars dernier pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics. Cash Investigation a mené l’enquête pendant un an et demi afin de connaître les dessous de cette affaire qui concerne bien plus de monde que ces deux protagonistes. VL a eu la chance de voir l’épisode diffusé ce mardi 22 mai en exclusivité !

Une enquête inédite

La rédaction de Cash Investigation revient, avec un film d’une durée de plus de deux heures, sur toute l’affaire Sarkozy-Kadhafi depuis leur première rencontre en 2005 jusqu’à la “guerre” qu’ils se sont menée à partir de 2008. La question trotte depuis des années : Est-ce que le président libyen Mouammar Kadhafi a financé la campagne présidentielle du candidat Sarkozy ? Au coeur d’un scandale d’État, l’ancien président nie totalement les faits en faisant allusion à une “allégation folle”. Pendant près d’un an et demi, le journaliste Nicolas Vescovacci a mené l’enquête sur ce dossier brûlant où l’argent liquide coule à flot. Ce nouveau numéro du magazine phare de France 2 révèle une machination très bien organisée grâce à bon nombres de protagonistes qui s’expriment ici pour la première fois pour certains.

À LIRE AUSSI : Interview de N. Sarkozy sur TF1: la défense forte de l’ancien président

De nouveaux témoignages

Au cours de leur enquête les équipes de “Cash” ont réussi a approcher des proches de l’affaire. À travers la France, la Libye, la Tunisie ou encore l’Afrique du Sud, ils ont pu interroger Ziad Takkiedine, le “porteur de valise” qui explique en détails quel aurait était son rôle pendant le transfert d’argent. Mais aussi Moftah Missouri, proche conseiller du colonel Kadhafi, qui a accepté pour la première fois de s’exprimer auprès d‘Élise Lucet. Leur rendez-vous a pour objet la première rencontre entre Nicolas Sarkozy et le “guide” le 6 octobre 2005. Il dévoile notamment l’aide politique qui aurait été apporté à Sarkozy : “Une aide politique c’est de l’argent“.

Après avoir su l’accord financier, il reste la somme convenue  lors de l’entretien. Taher Daesh, ancien gardien du régime libyen a avoué être l’homme qui aurait accueilli les français dits “intermédiaires”. Ces derniers se seraient rendu en Libye pour définir la somme qui serait envoyée en France. Taher Daesh avoue que le colonel aurait signé pour … 57 millions d’euros !

Nous pourrons également retrouver les témoignages de Béchir Saleh, directeur de cabinet de Kadhafi, ou encore Zara Monsour, garde du corps du colonel.

Claude Guéant concerné

Entre 2003 et 2012, Claude Guéant n’aurait retiré que… 800 euros en liquide correspondant à un budget de 24 centimes par jour. Pourtant, le proche de Sarkozy aurait eu des espèces à disposition et pas qu’un peu ! Cash investigation s’est donc glissée dans sa peau pour voir ses achats. De l’argenterie ? Payée en liquide. Une nouvelle cuisine ? Même moyen de paiement, ect… Une belle illustration de l’utilisation de tout cet argent.

Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy et Claude Guéant refusent de s’exprimer sur le sujet.

Affaire Sarkozy-Kadhafi : soupçons sur des millions”, une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 22 mai à 20h55 sur France 2.

 

Related posts
ActualitéEconomie

La marque Jaguar Land Rover, bientôt tenue par la Couronne britannique ?

À la uneRégions

La boulangerie Les Délices de Rue pour combler vos faims

À la uneActualitéEnvironnement

La filière porcine française mise en cause par la commission européenne

À la uneAu Fil des Siècles

Le culte de la personnalité de Napoléon| AU FIL DES SIÈCLES #47

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux