À la uneMusique

Catfish : « On va reprendre des titres qui ont une vraie histoire pour nous »

Le duo Catfish se transforme en trio. Mathis au clavier et aux percussions a rejoint Amandine et Damien en 2019. Le groupe de blues/rock passionné et débordant d’énergie n’a pas chômé pendant le confinement ! Série de covers, festivals en ligne, des projets plein la tête… Interview. 

Comment s’est déroulé votre confinement ?

Amandine : Plutôt bien ! Je suis à la campagne, mon potager est prêt pour cet été. Ce confinement oblige à adopter une organisation totalement différente pour travailler, et avec les enfants ce n’est pas simple. Pour les musiciens c’est intéressant, ça permet de prendre le temps de composer, et d’être un peu plus serein dans la création. Il y a aussi une grande frustration car on ne peut pas faire de concert… Au début du confinement on devait partir au chili, nous avions pas mal de jolies choses de prévues, c’est dommage. 

Le confinement vous a donné des idées puisque vous avez décidé de lancer une série de covers nommée « Friends and Idoles ». Comment vous est venu ce projet ?

Damien : Ça faisait un moment qu’on parlait de ce projet au sein du groupe. On a déjà fait pas mal de covers, notamment pour nos passages radio. On se demandait ce qu’on pouvait en faire… Le confinement nous a forcé au boulot, et on a voulu ajouter des amis ou des rencontres sur ses reprises. On a décidé de reprendre « Oh Me » des Meat Muppets qui figure dans le live très connu de Nirvana le MTV unplugged. C’est un titre qu’on adore, et qu’on reprend depuis déjà un moment, on a voulu le réinterpréter avec notre ami Andy Balcon du groupe heymoonshaker.

Amandine : C’est ça, donc c’est la première cover d’une série qui continuera tant qu’on aura des idées. Le but serait d’en sortir assez régulièrement et d’inviter des artistes différents sur ces reprises. 

Que représentent pour vous ces titres que vous avez choisis de réinterpréter ensemble ? 

Amandine : On va reprendre des titres qui nous on pas mal influencés, des titres qu’on écoute dans notre camion, ou tout simplement des titres qui font partie de notre culture musicale ou qu’il l’ont marquées. Des titres qui ont une vraie histoire pour Catfish.

Damien : Ces titres donnent une image de ce qui a pu nous influencer et aussi dans le temps. Ce qui est intéressant c’est que ça donne des repères au fil de notre carrière. Ça reflète aussi notre évolution musicale. 

La collaboration avec votre ami Andy balcon s’est bien passé ?

Amandine : Ça fait un sacré moment qu’on se connaît. Heymoonshaker tournait pas mal en France au moment où Catfish commençait aussi. C’est un duo de blues beatbox et nous on est plus blues-rock, on se retrouvait régulièrement dans des salles ou dans des festivals. On a sympathisé à force de se croiser, on a passé pas mal de soirées ensemble. 

Damien : Oui ça s’est super bien passé. On a envoyé une première version à Andy. Il a d’abord enregistré le chant et ensuite Amandine à poser sa voix dessus. Ils ont tous les deux des voix puissantes, elles se complètent à merveille.

Vous avez d’autres projets post-confinement ? 

Damien : Oui on a des gros projets ! Avec la situation sanitaire actuelle on ne sait pas trop si ça va pouvoir se faire, mais on a une tournée de prévue à l’automne en Amérique du Sud. Si ça se fait on prévoit d’enregistrer une partie de notre prochain album là-bas avec des amis. On devrait également tourner un clip, on va ramener des videos… C’est un gros projet qui se construit entre la France et l’Amérique du Sud ! 

Mathis : C’est un projet assez fat qu’on essaie de réaliser. J’ai rejoint Catfish l’année dernière, ça va être ma première fois en Amérique du Sud. Je suis super excité à l’idée de partir ! On a vécu pas mal de choses tous ensemble mais ça commence tout juste. 

Vous avez participé à des concerts en ligne pendant le confinement ? 

Mathis : Il y a eu cyber-festival sur Facebook « #JeResteAlaMaison ». C’était super bien fait, l’événement s’est étalé sur 4 ou 5 jours. Il y avait une belle visibilité ! C’est d’ailleurs pour cet événement qu’était faite la collab avec Andy à la base. On a pré-enregistré 5 titres pour le live, Andy est intervenu sur un des titres, on à bossé a distance en s’envoyant nos versions. C’était marrant ce format de festival ! On suivait les réactions des gens en direct, les messages et c’est super drôle on n’a pas l’habitude. Pendant les concerts on voit des sourires, des clappements de mains, des gens qui crient mais on sait pas ce qu’ils disent.

Damien : C’était super-angoissant, on a l’habitude de faire des concerts mais en ligne comme ça… Il y avait un petit stress inhabituel. 

Mathis : Avant de passer la vidéo on s’est envoyé un petit message à chacun pour se souhaiter bonne chance et bon concert. 

Amandine : On a aussi fait pas mal de collabs avec d’autres artistes… Je ne peux pas en dire plus ça va bientôt sortir. Mais c’est cool, chacun est chez soi, on a envie de créer, de composer c’est l’occasion de bosser avec des gens auxquels on n’aurait pas forcément pensé. 

Un petit message de fin ? 

Amandine : Ne vous déconfinez pas trop vite. Vivement que les concerts reprennent pour qu’on puisse partager notre passion avec tout le monde et en vrai ! En attendant découvrez notre cover “Oh Me” des Meat Puppets disponible sur les plateformes de streaming.

À lire aussi : Interview – KLYMVX : “Le confinement a du bon”

Related posts
À la uneInsolite

Pourquoi un opérateur mobile a-t-il coupé Internet à un étudiant qui consommait trop ?

À la uneActualitéCinéma

Godzilla vs. Kong : WarnerMedia vs. Netflix

À la uneInsoliteSanté

Islande : l'office de tourisme vous propose de crier un bon coup

CinémaLa Loi des SériesMusiqueSéries Tv

Dune : " J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi" | Seriefonia #12

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux