À la uneArt / ExpoCulture

« Ces figures féminines tantôt fuyantes, tantôt envoûtantes » retour sur l’exposition de Nikos Aliagas

Aux abords de l’hôtel de ville de Paris, une nouvelle exposition s’est installée mardi : « Les Parisiennes », 35 clichés en noir et blanc réalisés par le photographe Nikos Aliagas. 

Rue de Rivoli, les passants se regroupent devant les grilles de l’Hôtel de Ville. Par-dessus leurs épaules, on peut apercevoir des clichés en noir et blanc accrochés dessus. Une exposition intitulée « Les Parisiennes » qui fait honneur à Paris et aux femmes qui la font vivre. Le photographe assure que « les Parisiennes ne sont pas des figurantes, elles sont l’essence même de la cité, son battement de cœur le plus intime ».

Credit photo : Tom Kuntz

L’exposition est proposée en plein air gratuitement jusqu’au 10 mai. Elle est composée de 35 photographies, plus mystérieuses les unes que les autres. Plongée dans un univers sans couleur, la vie des Parisiennes a été mise sur pause l’espace d’un instant. Qu’elles soient jeunes ou âgées, fleuristes, marionnettistes, comédiennes ou de simples passantes, Nikos Aliagas a voulu immortaliser les héroïnes de son enfance, « ces figures féminines tantôt fuyantes, tantôt envoûtantes ».

Des photos qui prennent vie

Les amateurs de photographie et passants s’entassent devant les clichés du photographe franco-grec et échangent dessus. « On peut réellement sentir l’ambiance de chaque photo et les imaginer prendre vie », assure, bouleversée, l’une des passantes. Il semblerait que ce soit l’objectif du journaliste, « lorsque je les photographie, les quartiers se transforment en décors de théâtre au gré des caprices du ciel. Paris et son cortège de lumière m’enchantent » a-t-il expliqué.

Credit photo : Tom Kuntz / Exposition “les Parisiennes”, photo intitulé “Les filles du Lido” avec Alicia, Julie et Charlène

Ces photographies, réalisées entre 2020 et 2021, ont été prises lors de rencontres dans la rue pour la plupart. L’une d’entre elles, particulièrement touchante, montre une femme en larmes, au lendemain de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame. Bien que Nikos Aliagas expose pour la 5ème fois ses œuvres dans Paris, certains s’étonnent encore devant le panneau de présentation. L’un d’eux affirmait : « Je le connais comme animateur mais je ne savais pas du tout qu’il était aussi photographe ! ». Or Nikólaos Aliágas de son vrai nom, a déjà exposé 16 fois depuis 2012.

À lire aussi : Le Chat de Geluck s’invite sur les Champs-Élysées

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

Nantes : le CHU condamné après le suicide d’une adolescente

À la uneActualitéInternational

Robert Downey Jr. en deuil après la mort de son assistant

À la uneActualité

Musée Grévin : une statue à l’effigie de Joe Biden fait son entrée

À la uneCulture

5 éléments pour comprendre … le mythe de Médusa

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux