À la uneInternationalSanté

C’est quoi “Deltacron”, ce nouveau “variant” croisé entre Delta et Omicron ?

Deltacron variant Omicron Delta détecté à Chypre dangereux ou non

Un chercheur basé à Chypre a raconté avoir découvert un nouveau variant, combinant à la fois des caractéristiques d’Omicron et de Delta.

Nouveaux records de cas, nouvelles mesures sanitaires, et maintenant nouveau variant ? C’est du moins ce qu’a déclaré un professeur de biologie et chef de laboratoire de virologie moléculaire de l’université de Chypre ce samedi. Alors que les deux variants Delta et Omicron se battent en duel partout à travers l’Europe, le Pr Leondios Kostrikis aurait découvert la présence d’une nouvelle souche, résultant d’un mixte entre les deux. “Des co-infections ont été observées et nous avons trouvé une souche qui est la combinaison des deux. Elle a la signature génétique d’Omicron et les génomes de Delta” a-t-il déclaré dans une interview pour Sigma TV, relayée ensuite par l’agence de presse Bloomberg. D’où la raison pour laquelle le spécialiste l’a renommé “Deltacron“.

Ce nouveau variant aurait été détecté chez 25 cas positifs au Covid-19, d’après le Cyprus Mail. Parmi eux, 11 étaient hospitalisés.

Dans l’attente davantage d’analyses par le GISAID, Leondios Kostrikis précise quand même que “la fréquence des mutations était plus importante parmi ceux qui sont à l’hôpital, ce qui peut conduire à penser qu’il y a une corrélation entre Deltracron et les hospitalisations“. “On verra à l’avenir si cette souche est plus pathologique ou plus contagieuse ou si elle prévaudra” a-t-il ajouté.

Qu’en pense la communauté scientifique ?

Si Deltacron a retourné la presse chypriote, la communauté scientifique internationale, elle, reste sceptique. Au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFM ce matin, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet met radicalement de côté toute hypothèse “d’un variant combiné“.

D’autres qui ont eu accès aux données comme Tom Peacock, virologue à l’Imperial College de Londres, appellent au calme et évoquent le faible risque que cette nouvelle mutation représente pour l’instant. “Bien qu’un sous-ensemble de ceux-ci puisse finir par être réel, la grande majorité se révélera très probablement être une contamination ou une co-infection. Aucun signal clair de quoi que ce soit de réel ou de méchant se passe (encore)“, a indiqué le scientifique sur son compte Twitter. En d’autres termes, la souche Deltacron pourrait être due au fait qu’Omicron et Delta circulent “dans les mêmes zones“, néanmoins elle ne serait pas l’objet d’une combinaison. Elle ne représentait donc pas un nouveau variant à proprement parler mais plutôt une sorte de “mélange” entre plusieurs échantillons.

Face à une hésitation générale remettant en doute ses propos sur Deltacron, le Pr Kostrikis a toutefois maintenu son discours dans un communiqué dimanche soir, en précisant qu’il ne s’agissait pas d’une “erreur technique“.

À lire aussi : “Pas de contrôle de l’épidémie par les vaccins” : le Pr Raoult met les pieds dans le plat

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneActualitéSanté

Assouplissement des restrictions : quand va-t-on pouvoir revivre normalement ?

À la uneSéries Tv

Law and Order : les premières images du retour de la série

À la uneCultureMusique

Quels sont les 5 albums les plus vendus de tous les temps ?

À la uneFranceMédias

1987-2022 : 35 ans de privatisation pour TF1, retour sur un tournant pour le paysage audiovisuel français

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux