À la uneInternational

C’est quoi “le Conseil des droits de l’Homme” dont vient d’être exclue la Russie ?

Après 93 votes favorables, la Russie a perdu son siège au Conseil des droits de l’Homme (CDH). Mais alors quel est cet organe puissant de l’ONU ? 

La procédure de suspension a été déclenchée après la diffusion de photos et vidéos montrant des massacres de civils perpétrés par les forces armées russes en Ukraine, notamment à Boutcha et Kiev. L’Assemblée générale de l’ONU, ce jeudi 7 avril, a alors destitué la Russie de son siège après un vote. 

Pour ou contre ?

Composée de 193 pays, l’Assemblée générale de l’ONU a récolté un total de 93 votes favorables pour la suspension de la Russie au Conseil des droits de l’Homme contre 24 votes opposés. Sans oublier, les 58 pays ayant fait le choix de l’abstention. Une suspension historique, puisque ce cas de force majeure n’est arrivé qu’une seule fois auparavant : lors de l’éviction de la Libye en 2011. 

Parmi les opposants, la Chine dénonce une “démarche hâtive” et un “précédent dangereux” de la part de l’ONU. De même pour l’Afrique du Sud et le Sénégal qui se sont abstenus, déclarant que cette résolution “préjuge les résultats de la commission d’enquête” lancée début mars. 

Une coopération internationale

Cette suspension permet l’isolement de Moscou sur la scène internationale mais prouve également la puissance et l’importance de la coopération des États avec l’Ukraine. La résolution prise par l’Assemblée générale rappelle ainsi qu’elle peut suspendre les droits de membres du Conseil des droits de l’Homme, qui commettent des “violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme”

Focus sur le Conseil des droits de l’Homme

Le Conseil des droits de l’Homme est donc un organe intergouvernemental puissant des Nations Unies. Son rôle est avant tout de renforcer la promotion et la protection des droits de l’Homme dans le monde. En tant que gendarme des droits de l’Homme, le Conseil des droits de l’Homme surveille les États et diffuse des valeurs humanitaires. Le CHD doit également faire face à des situations de violation des droits de l’Homme, comme pour le cas de l’invasion russe en Ukraine. 

À lire aussi : Crimes de guerre en Ukraine : est-ce que Poutine peut être jugé par la Cour Pénale Internationale ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneJeux Olympiques Paris 2024

Jeux Olympiques : pourquoi le foot et le rugby commencent avant l’ouverture ?

À la uneEnvironnementInternational

Qui est Paul Watson, le capitaine de Sea Shepherd, arrêté ?

À la uneHigh Tech

3 nouvelles personnalités des réseaux sociaux à suivre absolument en 2024

À la uneInternationalPolitique

Attaque contre Trump : pourquoi l’ancien Président a pu “librement” faire son signe “Fight” vers les électeurs ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux