À la uneSanté

C’est quoi le Parvovirus dont on recense de plus en plus de cas graves ?

Comme un air de déjà vu… Après la pandémie de Covid 19, un nouveau virus inquiète les autorités sanitaires. Le Parvovirus a déjà fait 5 morts en France, un chiffre supérieur à l’avant-pandémie de Covid. Une épidémie qui a aussi été observée dans d’autres pays européens.

Depuis peu, de nombreux virus ont fait leur apparition. L’époque des masques et des confinements n’est pas tout le temps qu’un lointain souvenir. Cette recrue d’essence de virus est explicable en raison des nombreuses restrictions sanitaires dû à l’époque Covid. Ces restrictions n’ont notamment pas permis à notre corps de pouvoir générer suffisamment de réponses immunitaires. On observe de plus en plus une augmentation des infections de cas de coqueluche, de rougeole ou encore d’infections à méningocoque.

Après la Covid, le Parvovirus…

Le Parvovirus se manifeste via des éruptions cutanées semblables à une infection de la rougeole. A l’heure actuelle, les infections sont généralement sans gravité. Néanmoins, le Parvovirus a déjà fait 5 morts en France ce qui représente un niveau supérieur à l’avant-pandémie de Coronavirus. Le Parvovirus est dangereux chez les personnes immunodéprimées ou anémiques. En France, les cinq décès liés au virus sont des nourrissons, le Parvovirus est dangereux chez les femmes enceintes et les fœtus.

Depuis 1 an, les infections augmentent et les symptômes sont proches de la rougeole. De plus, les personnes sont contagieuses avant le début de l’éruption cutanée et ne sont pas systématiquement obligées de présenter des symptômes. La transmission est elle-aussi semblable à celle de la Covid, puisque le virus s’attrape par inhalation de petites gouttelettes venues par une personne ayant contractée le Parvovirus. Les services de santé publique se veulent vigilants puisque des cas similaires ont été détectés dans d’autres pays européens (notamment au Pays-Bas et au Danemark).

Aucun vaccin et aucun traitement

Le « Parvovirus B19 », était tombé dans l’oubli ces dernières années… En moyenne, le nombre de décès était de 1,8 par an. Rien que depuis le début de l’année, le virus a déjà tué 5 personnes (nourrissons). Des enfants âgés de moins d’un an. Le nombre de cas a donc fortement augmenté et le pic épidémique n’a toujours pas été atteint.

Le virus qui se transmet par voie respiratoire dû notamment aux éternuements à des symptômes similaires au Covid (fièvre, nez qui coule, maux de ventre et de tête). Pour l’instant, aucun vaccin et aucun traitement n’est disponible pour les personnes infectées. Cependant, les personnes infectées sont immunisées à vie.

A lire aussi : C’est quoi le virus Nipah qui inquiète les scientifiques ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux