À la uneFrancePolitique

“C’est un guignol” : Anne Hildago s’enflamme contre Eric Zemmour

Anne Hildago Zemmour Le Grand Jury

Dimanche dernier, la maire de Paris Anne Hildago s’en est pris à Eric Zemmour lors de son passage dans l’émission Le Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Dans notre pays, il y a quelques années, des propos comme ceux de Zemmour auraient été prononcés sur une antenne, il y aurait eu des manifestations“. Ce dimanche 31 octobre, la candidate du parti socialiste (PS) était l’invitée d’Adrien Gindre dans Le Grand Jury sur LCI. À six mois de l’élection présidentielle 2022, elle a fait part de son avis négatif sur la potentielle candidature d’Eric Zemmour et à l’importance que les médias lui accordait. “J’en appelle à ce que cette élection présidentielle soit une vraie élection présidentielle avec un vrai débat, pas un débat sur cette candidature d’un guignol” a-t-elle racontée sous le coup de la colère.

Pour Anne Hildago, le message est clair. Elle ne souhaite pas débattre avec le candidat de droite encore non déclaré : “Je ne débats pas avec un négationniste, je ne débats pas avec un raciste. Un débat avec Zemmour, peut-être pour les autres mais pas pour moi“. Des mots forts utilisés pour faire réagir et pour faire prendre conscience de la place considérable que le polémiste a pris aujourd’hui, selon elle.

Réveillez-vous les journalistes (…) Ce qui est en train de passer avec Eric Zemmour est dangereux d’abord pour notre démocratie et pour notre République. Donc réveillez-vous !

Anne Hildago, dans “Le Grand Jury” 31/10/2021

Excédée, cette dernière n’a pas hésité plus tard dans l’émission à qualifier les questions des journalistes de “débiles“, notamment sur le sujet des “32 heures de travail hebdomadaires“.

Toujours motivée malgré les sondages

Avec seulement 5 % des intentions de votes d’après les récents sondages, Anne Hildago ne compte pas baisser les bras pour autant. La candidate toujours en liste dans la course à l’Elysée a réaffirmé sa confiance en tant que femme dans la campagne présidentielle : “Je me souviens des sondages au moment des (élections) régionales. On prédisait quasiment la veille du premier tour que le PS perdrait toutes ses régions sauf une, que LREM gagnerait une région, que le RN gagnerait les autres. Rien de tout cela ne s’est produit“.

À lire aussi : Éric Zemmour : création de son parti “Vox Populi”

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Star Wars : qu’est ce que le “sabre noir” ?

À la uneActualitéCinémaPop & Geek

Doctor Strange 2 : les rumeurs autour de Multiverse of Madness

À la uneCinémaSéries Tv

5 séries ou films à voir si vous avez aimé Squid Game (en attendant la saison 2)

À la uneInternationalSport

Coupe du monde 2022 : 10 choses à savoir sur le pays organisateur, le Qatar

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux