À la uneMusique

C’était il y a 35 ans … la disparition de Daniel Balavoine (TOP 10 de ses plus belles chansons)

C’était il y a 35 ans, lors d’une édition du Paris-Dakar que l’un de nos plus grands chanteurs, Daniel Balavoine, trouve la mort dans un accident d’hélicoptère à 33 ans. On revient sur ses plus belles chansons.

35 ans après sa disparition, il reste un des chanteurs emblématiques y compris pour une jeune génération qui continue de reprendre ses chansons. Daniel Balavoine avait 33 ans quand il décède dans un accident d’hélicoptère lors d’une édition du Paris-Dakar. A l’occasion de ce triste anniversaire de sa disparition, nous avons choisi de célébrer le chanteur et de revenir sur 10 de ses plus grandes chansons.

Le chanteur (1978)

Quand on arrive en ville (1979 – extrait de la comédie musicale Starmania)

Mon fils ma bataille (1980)

SOS d’un terrien en détresse (1979)

Une chanson magnifiquement reprise par Grégory Lemarchal lors de son passage dans la Star Academy

Je ne suis pas un héros (1980)

La vie ne m’apprend rien (1981)

Vivre ou survivre (1982)

Dieu que c’est beau (1984)

L’Aziza (1985)

Une très belle chanson contre le racisme

Sauvez l’amour (1986)

Et impossible de ne pas mentionner ce moment fort entre Daniel Balavoine et François Mitterand, échange durant lequel il s’emporte face au candidat à la Présidentielle de 1981 pour dénoncer le fait que la jeunesse soit oubliée.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneFrancePolitiqueSociété

Désormais, les forces de police n’utiliseront plus la « clé d’étranglement » comme technique d'interpellation

À la uneCinémaCulture

Universal annonce le retour de ‘L’Exorciste’ avec une nouvelle trilogie en préparation

À la uneJeux olympiquesSport

JO de Tokyo, jour 7 : Florent Manaudou en lice pour le podium, les français champions olympiques en judo

À la uneFaits DiversInternational

Angleterre : 40 personnes arrêtées pour abus sexuels sur mineurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux