À la uneFaits DiversFrance

Lille : Incendie dans une école maternelle, les pompiers cibles de projectiles à leur arrivée

Peu après 20 heures, hier soir, un incendie s’est déclaré dans l’école maternelle Hachette, dans le sud de Lille. À leur arrivée, les pompiers ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice.

Il est 20h15 hier quand des témoins remarquent un nuage de fumée qui se dégage de l’école maternelle Hachette. L’école, située rue Léon Blum dans le sud de Lille est alors vide. Le feu, apparemment parti d’une salle de classe, a déjà atteint un tiers du bâtiment quand les pompiers arrivent.

Crédit : Google Maps

Quelques minutes après leur arrivée, les soldats du feu sont en proie à des tirs de mortiers d’artifices. Les auteurs, non-identifiés pour l’instant, ont visés plusieurs fois les secours.

« On voyait qu’ils nous suivaient puisqu’ils se déplaçaient en fonction des mouvements de nos véhicules », a expliqué à France Bleu Nord Elise Valembois, cheffe des opérations de secours sur cette intervention. « Avec du recul, je pense qu’on a eu de la chance », ajoute-t-elle, confirmant qu’aucun pompiers n’a été blessé lors de cette intervention.

Les assaillants auraient pris la fuite à l’arrivée des forces de l’ordre, appelées pour épauler les pompiers. Sur place, la police nationale et municipale auraient essuyé des jets de pierres. Aucun blessé n’est à déplorer.

Le chef de la communication des pompiers Nicolas Mougin salue « l’arrivée rapide des forces de l’ordre, police nationale et municipale » , qui ont été « déterminants pour travailler sereinement. »

Sur les réseaux, nombreuses sont les réactions des politiques comme Louis Delemer, secrétaire général LR de Lille : « choqué ce soir de l’incendie volontaire qui a été déclenché dans une école Lilloise. » Il faut savoir que l’origine de l’incendie n’est toujours pas confirmée.

La Maire de la ville, Martine Aubry, s’est également exprimée sur Twitter.

Cet incendie survient lors d’une période de tensions entre jeunes et policiers dans plusieurs quartiers de la métropole. En effet, les villes de Tourcoing, Wattignies ou encore Marcq-en-Barœul font état de nombreux affrontements ces derniers soirs avec notamment des tirs de mortiers et feux d’artifices.

À lire aussi : Covid-19 : Jean Castex s’exprime sur le calendrier de réouverture

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux