ActualitéHistoireInternational

C’était le 20 juillet 1969… l’Homme marchait sur la Lune

Le 20 juillet 1969, les Américains Neil Armstrong et Buzz Aldrin devenaient les premiers hommes à poser le pied sur la Lune. Un jour historique sur le plan scientifique et géopolitique.

Un jour historique

« Houston, ici la base de la Tranquillité. L’Aigle a atterri » déclare Neil Armstrong à son arrivée sur la Lune. Ce jour-là, il prononce également une phrase devenue mythique : « C’est un petit pour l’Homme, un bond de géant pour l’humanité. » Pour la première fois, deux hommes marchent sur la surface de la Lune. Ce jour devient historique, tout comme la mission Apollo 11. Comme son nom l’indique, il s’agit de la 11ème mission au programme Apollo, ce qui témoigne des difficultés pour réussir un tel exploit.

YouTube video

Un succès pour les Américains

C’est en effet dès 1961 que le président américain de l’époque, John F. Kennedy, demande à la NASA d’initier le projet. L’année suivante, il prononce son discours de l’université Rice de Houston qui marque les esprits. « Nous avons choisi d’aller sur la Lune. Nous avons choisi d’aller sur la Lune au cours de cette décennie et d’accomplir d’autres choses encore, non pas parce que c’est facile, mais justement parce que c’est difficile. » déclare-t-il. Le projet s’inscrit dans le contexte de la Guerre froide face à l’Union soviétique, et plus particulièrement dans celui de la course à l’espace. Mais les Etats-Unis ont à ce moment-là une longueur de retard sur leur ennemi. L’URSS a en effet réussi à faire de Youri Gagarine le premier Homme à s’être rendu dans l’espace.

YouTube video

Les astronautes de la mission Apollo 11, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins deviennent donc des héros nationaux suite à leur succès. Après avoir planté le drapeau américain sur la Lune devant 600 millions de téléspectateurs, ils sont accueillis triomphalement dans leur pays. Les trois astronautes sont notamment reçus par le président de l’époque, Richard Nixon. Ils visitent ensuite une vingtaine de pays à l’occasion d’une tournée de célébrations de 38 jours.

De grandes avancées scientifiques

Mais Apollo 11 a bien sûr eu un intérêt scientifique. La mission a en effet permis d’étudier les données collectées sur place pour approfondir nos connaissances sur le satellite. Elle a aussi été à l’origine de nombreuses avancées technologiques. C’est par exemple l’ordinateur embarqué à bord du module de commande et du module lunaire qui a inspiré les smartphones. Les techniques mises au point pour la mission ont également aidé au développement d’appareils médicaux. Parmi eux, on peut citer l’IRM, les pompes à insuline, les capteurs cardiaques ou encore le dépistage de l’ostéoporose.

Six nouvelles missions Apollo ont ensuite lieu entre novembre 1969 et décembre 1972. Douze astronautes ont ainsi marché sur la Lune mais aucun depuis maintenant presque 50 ans.

A lire aussi : Le 20 juillet en trois dates

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

ActualitéMédias

Secret Story : qui se cache derrière "La Voix" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux