ActualitéInsoliteInternational

C’était quoi la « guerre du whisky » qui opposait le Canada au Danemark ?

Les deux pays ont signé un accord la semaine dernière pour partager le territoire de l’île Hans. Ils mettent ainsi fin à la « guerre du whisky » qui a duré un demi-siècle.

60% de l’île d’Hans pour le Groenland

« On a franchi une étape historique dans nos relations avec le Royaume du Danemark : le différend concernant l’île Hans a officiellement pris fin. » a souligné le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur Twitter. L’accord signé la semaine dernière entre les Canadiens et les Danois porte en effet sur leur frontière maritime et sur la partition de l’île. Cette dernière, à l’origine de la « guerre du whisky », est située au milieu du passage Kennedy entre le Groenland et l’île Ellesmere, exactement à équidistance des deux pays. Ils ont décidé que 60% du territoire reviendrait au Groenland, pays constitutif du Danemark, et le reste au Canada.

La « guerre du whisky », un conflit amical

Le conflit existait depuis 1973, date à laquelle est mise en place une frontière maritime. Le Canada comme le Danemark revendiquent alors le territoire de l’île Hans. Même si celui-ci ne possède aucune ressource minière ou fossile exploitable, les deux pays veulent alors marquer leur présence. En effet, dès 1984, les Canadiens y plantent leur drapeau en laissant au pied du mât une bouteille de whisky canadien. Les Danois répliquent peu de temps après avec un drapeau danois, une bouteille d’eau-de-vie et une note « Bienvenue sur l’île danoise. » Face à ce conflit amical qui prend donc le nom de « guerre du whisky », une résolution pacifique est adoptée en 2005.

Le territoire de lӔle Hans

Un accord important dans le contexte actuel

L’accord signé la semaine dernière a tout de même son importance dans le contexte du conflit en Ukraine. Cela montre en effet que deux pays peuvent s’accorder sur un conflit territorial en respectant le droit international. Jeppe Kofod, ministre des Affaires étrangères danois, expliquait ainsi au journal ArticToday, que « L’invasion russe de l’Ukraine est une attaque inacceptable sur le droit international. Mais tout le monde sait combien l’Arctique est importante pour la Russie. Dans cette région, ils ont intérêt à une coopération pacifique, même s’il y a des conflits ailleurs dans le monde. L’accord entre le Royaume du Danemark et le Canada est la preuve que cela est possible. »

Dans cette région, ils ont intérêt à une coopération pacifique, même s’il y a des conflits ailleurs dans le monde. L’accord entre le Royaume du Danemark et le Canada est la preuve que cela est possible.

Le ministre des Affaires étrangères danois Jeppe Kofod

A lire aussi : C’est qui Patron, ce chien devenu un héros national en Ukraine ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFrancePolitique

5 dates clés dans la carrière d’Olivier Véran, porte-parole du gouvernement

ActualitéCulture

Tu te souviens… des Furby ?

ActualitéSport

Quels sont les quatre maillots distinctifs au Tour de France ?

ActualitéInternationalsociété

Tu te souviens … des Crados ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux