Cinéma

Child’s play (2019) : le retour oubliable de Chucky

Après Freddy et Vendredi 13, c’est au tour de Chucky de passer par la case reboot. Le film revient sur les origines de la saga en la modernisant. Un film divertissant mais qui souffre d’un scénario banal. En attendant la série télé, retour sur un reboot dispensable.

Chucky est de retour pour jouer un mauvais tour. La célèbre poupée tueuse est revenue, l’année dernière, dans un reboot. Le but est de moderniser la saga qui compte au total 7 films. Ici, il n’est plus question d’un tueur en série qui prend possession d’un jouet pour tuer ses victimes. Cette fois-ci, c’est une intelligence artificielle défaillante qui va faire vivre un enfer au jeune Andy Barclay. Malgré ce petit changement par rapport au premier film, l’histoire reste la même. Il s’agit d’un jeune enfant qui reçoit une poupée « Buddi ». Le jouet se met à se comporter bizarrement et va commencer à tuer des personnes.

Un scénario peu inspiré

Il faut être honnête, le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. On voit vite les situations arriver. Il y a même quelques incohérences. On va souvent se demander pourquoi Andy garde encore Chucky avec lui. Le long métrage livre une critique au « tout connecté ». La poupée tue, la plupart du temps, ses victimes en contrôlant leurs appareils électroniques. Il est, en quelque sorte, un Google home tueur. Le but est de dire de faire attention avec ses nouvelles technologies. Ce message simpliste donne l’impression de voir un mauvais épisode de Black Mirror.

Des qualités qui relèvent le niveau du film.

Malgré un scénario assez banal, le long métrage reste divertissant. Les scènes de meurtres sont assez originales et très gores. C’est sûrement le film le plus violent de la saga. Reboot oblige, le célèbre tueur change de voix. Après avoir été doublée, pendant plus de 30 ans par Brad Dourif. C’est Mark Hamill, l’interprète de Luke Skywalker, qui prend sa place. Un choix qui n’est pas surprenant. C’est un grand habitué du doublage. Il interprète avec brio le personnage. Il arrive à la fois à être attachant et terrifiant. Si vous cherchez un petit film d’horreur à voir entre amis, il pourra faire l’affaire mais vous risquez de l’oublier le lendemain.

À lire également : Chucky, une série en développement chez SyFy

About author

Je suis passionnée par le cinéma. Je suis très fan du travail de Quentin Tarantino, de Christopher Nolan ou encore d’Edgar Wright. Je ne passe pas une seule journée sans regarder un film. J’aime aussi regarder des séries.
Related posts
À la uneCinémaCultureSéries Tv

Une série spin-off de The Batman débarque sur HBO Max

À la uneCinémaCulture

L'Académie des César adopte "la parité intégrale" au sein de ses instances dirigeantes

À la uneBrèvesCinéma

La sortie de Halloween Kills repoussée à octobre 2021

À la uneActualitéCinémaMusique

DJ Snake : Son concert sort au cinéma !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux