Après l’entrée en vigueur des droits de douane américains sur les importations chinoises, la Chine a immédiatement répliqué en annonçant des mesures de riposte.

Il y a un peu moins d’un mois, Donald Trump annonçait la mise en place de droits de douane américains à la hauteur de 25% sur plusieurs milliards de dollars d’importations chinoises. Aujourd’hui, ces taxes sont entrées en vigueur et vont toucher précisément 34 milliards de dollars d’importations chinoises, soit environ 818 produits chinois (voitures / composants d’avions / disques durs d’ordinateurs).

L’économie se porte probablement mieux que jamais , et ce, avant même que nous arrangions certains des pires accords commerciaux de notre histoire. La plupart des pays sont d’accords que ça doit changer mais personne ne l’a jamais demandé.

Les autorités chinoises n’ont pas tardé à réagir par l’intermédiaire de leur ministère du Commerce : « Les Etats-Unis ont violé les règles de l’Organisation mondiale du commerce« . Mais leur réponse ne se limite à un simple communiqué puisque l’Empire du Milieu réplique par des taxes sur 34 milliards de dollars d’importation américaine : principalement des produits agricoles (soja), des autos et des produits de mer. Cette contre-sanction prendra effet immédiatement.

Une réplique américaine : un risque d’escalade ?

Sauf apaisement des tensions, l’administration Trump va appliquer 16 milliards de dollars de taxes supplémentaires sur les importations chinoises pour répliquer aux taxes chinoises. Des discussions sont encore en cours pour déterminer la nature des produits taxés.

M.Trump a même demandé à son représentant au Commerce d' »identifier 200 millards de dollars d’importations chinoises en vue de taxes supplémentaires de 10% ». Anticipant une deuxième vague de sanctions chinoises, Donald Trump a annoncé être prêt à taxer 200 milliards de dollars de produits chinois.

China GIF - Find & Share on GIPHY

Cette deuxième riposte chinoise aurait de très fortes de chances d’être lancée puisque l’administration de Xi Jinping a promis de taxer 16 milliards de dollars de produits américains supplémentaires si Trump venait à appliquer de nouvelles taxes.

Le président américain a justifié l’application de ses sanctions par le constat que la Chine ne respecterait pas la propriété intellectuelle. Les Etats-Unis accusent leur concurrent asiatique d’inonder le marché américain de contrefaçons.

Face à cette escalade des tensions, le Fonds Monétaire International (FMI) a exprimé ses inquiétudes vis à vis de la politique américaine, qui a allumé la mèche et sapé « un système commercial multilatéral basé sur des règles d’ouverture et d’équité ».

A lire aussi : La guerre commerciale continue entre les Etats-Unis et la Chine