À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Christophe Castaner souhaite poursuivre Eric Drouet en justice

Ce matin, mardi 29 janvier 2019, le ministre de l’Intérieur a annoncé sur BFMTV vouloir poursuivre en justice l’un des leaders du mouvement des « gilets jaunes », Eric Drouet.

Pour rappel, samedi dernier Jérôme Rodrigues, l’une des figures du mouvement a été blessé à l’œil lors d’une manifestation des « gilets jaunes ». Sur son groupe Facebook « La France en colère !!! », Eric Drouet s’est offusqué et a lancé un appel à un « soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre ».

Le ministre de l’Intérieur le voit comme un « appel à l’insurrection »

C’est un appel à l’insurrection. C’est quoi ‘tous les moyens utiles et nécessaires’ ? Les boules de pétanque jetées sur les policiers, c’est déjà fait. Les pavés, c’est déjà fait. Les cocktails Molotov, c’est déjà fait. Cette dernière déclaration relève à mon sens de l’infraction pénale. Nous ferons ce qu’on appelle un article 40 pour que le procureur décide s’il veut poursuivre ou pas. Vous vous rendez compte qu’il appelle à utiliser de nouvelles armes alors qu’aujourd’hui il y a des cocktails Molotov ?”

« Si j’ai donné mes directives, je ne l’ai pas écrit personnellement »

Ce matin, Eric Drouet a répondu quelques heures avant l’intervention de Christophe Castaner, dans un communiqué de presse, concernant les propos qu’il avait pu tenir samedi soir :

« Je tiens à préciser que j’étais, au moment de la rédaction de ce communiqué, auprès de mon ami Jérôme et que si j’ai donné mes directives, je ne l’ai pas écrit personnellement. Le tort que j’ai eu est de ne pas avoir pensé que cela pouvait être mal interprété par les médias et la classe politique. Après l’avoir relu quelques minutes plus tard, je l’ai fait retirer au plus vite. »

Flash-Ball ou pas Flash-Ball ?

Jérôme Rodrigues affirme avoir été victime d’un tir de lanceur de balles de défense. Suite à cela, l’Inspection générale de la police nationale, la « police des polices » a été chargée d’enquêter.

Christophe Castaner a affirmé de son côté qu’il s’agissait « d’une grenade de désencerclement ». Il a tout de même ajouté que « s’il y a une faute elle sera sanctionnée » mais que « sur un sujet aussi grave il faut faire confiance à l’enquête ».

Lire aussi :  Les gilets jaunes peuvent-t-ils faire tomber le système bancaire ?

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Euphoria saison 1, trip halluciné dans le mal-être adolescent

À la uneSéries Tv

High School Musical : The Musical, la série dévoile sa première bande annonce

À la uneBrèvesSéries Tv

The Mandalorian : premier trailer de la série Star Wars pour Disney+

À la uneTout Pour Réussir

MAUD BAILLY : « Nous avons un devoir de transmission chez ACCOR »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux