À la uneCulture

CINEMA – 11.6, Musulin plein écran

Quatre ans après Le Dernier pour la Route, le producteur Philippe Godeau passe une nouvelle fois derrière la caméra avec une revisite de l’affaire qui concerne celui qui a volé la Banque de France en 2009. Dans le rôle du convoyeur de fond, François Cluzet effectue un retour remarqué sur les écrans. 

20474066.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx Philippe Godeau et François Cluzet c’est avant tout une belle histoire d’amitié. Pour son premier film en 2009, Le Dernier pour la route, le réalisateur avait déjà placé l’acteur en haut de l’affiche. De retour avec 11.6, Godeau a écrit le rôle sur mesure pour Cluzet : “Pour moi, François Cluzet, c’est le summum du non jeu, qui vient de l’intérieur et qu’on prend en pleine figure. Moins il fait, plus il exprime” (source ? lien ?). Cette deuxième collaboration pleine de lueur et d’authenticité pour se rapprocher au maximum de la réalité de l’affaire. (phrase nominale, je comprends pas ce que tu veux dire, à moins que ce ne soit ça : Par cette deuxième collaboration, Godeau s’est rapproché au plus près de cette affaire, et a réussi à la rendre lumineuse en plus d’être authentique)

Librement inspiré du live d’Alice Géraud-Arfi, “Toni 11.6 – Histoire du convoyeur” (2011), le film retrace le parcours de l’ex convoyeur Toni Musulin condamné à cinq ans de prison en 2010 pour avoir détourné son fourgon blindé avec 11,6 millions d’Euros dans le coffre. Dès le moment où Musulin se rend à la police de Lyon, le film nous emmène dans l’intimité de “La pince“, son surnom.  Le Lyonnais peu bavard et solitaire avait passionné la France, alors en pleine crise financière. Porté au rang de héros national par l’opinion publique, lui qui s’était opposé au système financier, le Robin des Bois des temps modernes n’a que son titre de valide. Philippe Godeau nous embarque dans sa vie, son quotidien et suit finalement la cavale de Toni Musulin dans une proximité rare.

Sur un fil électrique porté par une bande-son électro-pop très proche du Drive de Nicolas Winding Refn, 11.6 tente de percer une nouvelle fois tout le mystère qui entoure l’affaire Musulin. Authentique, le film ne tente pas de donner des réponses aux questions que tout le monde se pose encore. Pourquoi Toni Musulin s’est-il rendu à la police quelques jours après son détournement ? Pourquoi n’a-t-il jamais utilisé son argent ? Cluzet, de marbre, entretient ce mystère complet à travers une prestation aussi spectaculaire que minimaliste. Toni Musulin est une légende, et 11.6 assure l’image d’un cow-boy contemporain que chacun, dans le plus profond secret, rêve d’incarner un jour.

Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=CyKHaZA9pOw

Crédits photos : Wild Bunch Distribution.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéBrèvesCinémaCulture

Le Festival de Cannes reporté à juillet 2021

À la uneFemmesInternationalSociété

La Pologne limite son droit à l'avortement

À la uneFranceSociété

Covid-19: des restaurateurs ouvrent clandestinement

À la uneSéries Tv

Dix pour cent : une saison 5 + un téléfilm à New York à venir ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux