À la uneActualitéFranceSociété

Des citoyens bénévoles investissent les écoles

Citoyens bénévoles

Près de 5 000 personnes se sont portées volontaires pour “transmettre les valeurs de la République” dans les classes françaises en réponse aux attentats de janvier. Le projet nommé “réserve citoyenne” sera lancé aujourd’hui par la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem à la Sorbonne.

A ce jour, 4 660 personnes se sont pré-inscrites à la réserve citoyenne, mais celles qui désirent toujours y participer peuvent se rendre sur le site dédié afin de se rallier au mouvement. Des listes commenceront dès aujourd’hui à être constituées, avec des réservistes auxquels pourront faire appel les professeurs pour illustrer leurs cours.

Des citoyens bénévoles de tous horizons

Les professionnels membres de la réserve interviendront dans des salles de classe pour déconstruire certains stéréotypes attachés à leur métier et sur le fonctionnement de la République. Un projet qui fait plutôt l’unanimité parmi les syndicats et parents d’élèves.

Deux thèmes ont majoritairement été choisis par les bénévoles : “Citoyenneté et valeurs de la République” avec 2 164 intervenants, et “Monde professionnel” pour 1 729. D’autres thèmes ont également été proposés, tels que “Actualité et médias” sélectionnés par 1390 bénévoles ; “Histoire et mémoire” pour 1007 ; “Arts et culture” pour 933 ; “Droit” pour 874 ; “Santé et prévention”, 863 ; “International”, 748 ; “Environnement”, 548.

Parmi les pré-inscrits, légèrement plus de femmes que d’hommes puisqu’elles représentent pour l’instant 46% des bénévoles contre 54% pour la gent masculines. Dès aujourd’hui, les futurs bénévoles recevront un mail leur demandant de finaliser leur inscription.

Un dispositif centralisé

Tout comme c’est le cas pour l’armée, la “réserve citoyenne” repose sur du bénévolat. Si les établissements scolaires sollicitaient jusqu’à présent l’intervention de parents d’élèves ou d’associations pour sensibiliser les jeunes selon leurs affinités, un intervenant leur sera dorénavant imposé parle rectorat selon le type d’intervention dont ils auront besoin. Le but ? Centraliser les différentes initiatives déjà existantes.

La ministre signe aujourd’hui des conventions avec des organismes qui agiront en ambassadeurs du programme de citoyens bénévoles : l’ENA, la Ligue de l’enseignement, les CEMEA, les Francas, le Cnous, la Conférence des présidents d’université (CPU) et la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi). Tous s’engageront ainsi à promouvoir la réserve citoyenne non seulement auprès de leurs membres, en faisant par exemple intervenir les élèves de l’ENA dans les écoles et établissements scolaires, mais aussi auprès du grand public.

Ce dispositif arrive dans la réforme des collèges de Najat Vallaud-Belkacem, très décrié par ses opposants et certains membres du gouvernement.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux