À la uneActualitéFrancePolitique

Claude Bartolone visé par une enquête sur un possible emploi fictif

Claude Bartolone

Le parquet de Bobigny a ouvert fin septembre une enquête sur l’actuel président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone. Ce dernier serait impliqué dans une possible affaire d’emploi fictif lorsqu’il dirigeait le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. L’affaire gêne à deux mois des élections régionales, où Bartolone est candidat en Ile-de-France.

Une affaire embarrassante pour l’actuel président socialiste de l’Assemblée Nationale. Selon Le Monde, le parquet de Bobigny en Seine-Saint-Denis a ouvert fin septembre une enquête sur Claude Bartolone, pour une possible affaire d’emploi fictif.

parquet Bobigny Bartolone

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour emploi fictif visant Claude Bartolone

Alors qu’il dirigeait le conseil départemental de Seine-Saint-Denis de 2008 à 2012, M.Bartolone aurait recruté par complaisance un certain Didier Ségal-Saure. Selon le rapport de la Cour des Comptes sur la gestion du département de la Seine-Saint-Denis en 2010, Ségal-Saurel, élu sortant à Pantin-Est, aurait laissé sa place dans le canton à M.Bartolone, qui avait besoin d’être élu conseiller départemental afin de briguer la présidence du département.

Toujours selon la cour des compte, “le contenu de l’emploi de Didier Ségal-Saurel (…) semble très peu défini et une incertitude existe sur la réalité de son service au sein de cette direction.”

“Nous sommes sereins”

L’annonce de cette enquête n’a pas tardé à faire réagir l’équipe du président de l’Assemblée nationale, tête de liste pour les régionales du mois de décembre.

Jean-Luc Porcedo, qui dirigeait le cabinet de M.Bartolone, a affirmé au Monde que “parler d’emploi fictif est à la limite de la diffamation. M. Ségal-Saurel a effectué un vrai travail ; il était d’ailleurs à son poste tous les jours. Il est par ailleurs totalement faux d’affirmer que cet élu avait laissé sa place éligible à M. Bartolone. Il est regrettable que la droite fasse une campagne de caniveau ».

Carvounas Bartolone

Luc Carvounas, sénateur du Val de Marne et directeur de campagne de Claude Bartolone pour les régionales 2015

Luc Carvounas, directeur de campagne de Claude Bartolone, a également réagi. “Nous sommes sereins. Que dans le cadre de la campagne, l’opposition fasse ses choux gras de ce genre de rapport, c’est son droit, a-t-il fait remarquer. La justice fait son travail, nous lui apporterons toutes les réponses».

Présumé innocent, Claude Bartolone risque cependant de pâtir de cette affaire. Avec une gauche fragilisée par ses derniers résultats électoraux, une droite avide d’alternance et un Front National qui ne cesse de se renforcer, le président socialiste de l’Assemblée devra faire face à un obstacle inattendu pour conquérir la région Ile-de-France en décembre prochain.

Related posts
À la uneActualitéSport

Tour de France 2021 : Brest accueillera le départ de la Grande Boucle

ActualitéEquitationSport

Hippodrome de Deauville-La Touques : le footballeur international M'Baye Niang repart vainqueur !

À la uneActualitéInternationalMédias

Simon Cowell, pilier de la version américaine de La France a un Incroyable Talent, ratera le début de la nouvelle saison

À la uneActualité

VIDEO : Quand deux jeunes youtubeurs découvrent le solo de Phil Collins dans "In The Air Tonight"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux