Foot

Comment situer l’Arabie saoudite face aux 5 grands championnats européens ?

Ça fait maintenant une grosse année que l’Arabie saoudite s’est attaquée au marché mondial du football. En effet, après avoir développé de manière nationale la Saudi Pro League durant plusieurs décennies, les dirigeants du football saoudien ont décidé de passer la vitesse supérieure en proposant des dizaines de millions d’euros pour récupérer de très grands joueurs européens. La première déflagration a débuté au mois de janvier dernier, lorsque Cristiano Ronaldo décide de céder à l’eldorado du Moyen-Orient en signant avec Al-Nassr. L’attaquant portugais de 38 ans a paraphé un bail de deux ans et demi, jusqu’en juin 2025, et est arrivé en rockstar afin de développer l’image de la Saudi Pro League à l’international. Il faut dire que c’est un immense coup marketing puisque le quintuple Ballon d’Or a apporté un immense coup de projecteur sur le championnat.

Véritable influenceur dans le monde du football, Cristiano Ronaldo a clairement ouvert la voie à d’autres transferts exotiques. Et cet été, l’Arabie saoudite a fait une véritable razzia concernant les joueurs du Vieux continent. En effet, des dizaines de joueurs ont cédé aux millions d’euros pour venir renforcer le championnat. On peut penser notamment à Sadio Mané, Seko Fofana, Aymeric Laporte ou encore Marcelo Brozovic du côté d’Al Nassr, pour évoluer aux côtés de Cristiano Ronaldo. Le rival, Al Hilal, a aussi cassé sa tirelire pour offrir des derbys d’exception. Au total, Ruben Neves, Sergej Milinkovic-Savic, Malcom, Aleksandar Mitrovic, Kalidou Koulibaly, Yacine Bounou ou encore Neymar ont rejoint le deuxième club de Riyadh. Al Hilal est très ambitieux et fait partie des clubs choisis par le Prince Saoudien pour apporter d’énormes investissements et donc agrandir la communauté et la popularité du club. Neymar, par exemple, a couté 80 millions d’euros au minimum, pour l’arracher au PSG, sans oublier son salaire à près de 100 millions d’euros par an.

L’Arabie saoudite a encore pas mal de retard

Parmi les autres grands joueurs à avoir rejoint l’Arabie saoudite, il faut bien évidemment citer Riyad Mahrez, Allan Saint-Maximin, Roberto Firmino, Edouard Mendy, Franck Kessié, Roger Ibanez ou encore Gabri Veiga du côté d’Al Ahli. Ou encore le duo français d’Al-Ittihad : Karim Benzema et N’Golo Kanté. S’offrir le Ballon d’Or en titre est un coup énorme pour l’Arabie saoudite, et Karim Benzema ne cesse de dire du bien du championnat saoudien. 
Mais de manière générale, l’Arabie saoudite a encore pas mal de retard sur les cinq grands championnats européens. Selon une étude réalisée par Bwin, la valeur moyenne d’un joueur d’Arabie saoudite est de 1,40 million d’euros. Cela s’explique par l’immense différence entre Ronaldo, Neymar, ou Benzema et les joueurs saoudiens qui sont toujours dans les équipes. A titre de comparaison, la MLS a une meilleure moyenne sur la valeur des joueurs (1,63 millions). Un joueur évoluant en Ligue 11, qui est le 5ème des 5 grands championnats selon Bwin, a une valeur moyenne de 8,05 millions d’euros, contre 8,75 millions pour la Série A, 8,87 millions pour la Bundesliga, ou 10,62 pour la Liga. La Premier League est très loin devant, en raison notamment des budgets des clubs anglais, avec une valeur moyenne de plus de 20 millions d’euros.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéFoot

Ligue 1 : avant la fin de saison, qui sont les clubs les plus titrés de l’histoire ?

Foot

Jeux Olympiques de Football 2024 : Guide ultime pour suivre l'évènement

À la uneFootMédiasSport

"Au micro" : c'est quoi le talent show pour la ligue des champions sur Canal + ?

À la uneFootMédiasSport

Coupe du monde 2026 : grosse surprise sur le prochain diffuseur

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux