À la uneActualitéInsoliteInternational

Corée du Nord : Les chiens saisis pour être mangés ?

Depuis le mois de juillet, il est désormais interdit aux Nord-Coréens de posséder un chien. Chaque famille en possédant un doit impérativement l’envoyer aux zoos de l’État ou le vendre à des restaurants. Les ménages possédant un chien sont identifiés et s’ils refusent de l’abandonner, celui-ci sera confisqué pour ensuite être abattu, selon le journal sud-coréen Chosun Ilbo. Mais pourquoi les Nord-Coréens doivent-ils abandonner leur chien ? Selon Kim Jong-Un, le fait de posséder un chien serait une ” tendance corrompue de l’idéologie bourgeoise “ ou bien une forme de ” décadence “ occidentale.

Mais la raison serait différente selon plusieurs journaux américains. Selon eux, ces confiscations seraient dues à la pénurie alimentaire qui frappe le pays. En effet, selon l’ONU, 60% de la population nord-coréenne subit une pénurie alimentaire. Celle-ci serait due aux sanctions imposées par les États-Unis en raison des programmes de missiles nucléaires nord-coréens. Afin donc de palier cette pénurie, Kim Jong-Un serait prêt à sacrifier les chiens du pays pour les servir à ses concitoyens. La consommation de viande de chien devient, malgré tout, de moins en moins fréquente. Pourtant, chaque année des centaines de milliers de chiens sont encore élevés dans le seul but d’être mangés.

About author

Journaliste spécialisé dans le culturel, la politique et le sport
Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... For all mankind, une saison 2 vers l'infini et au-delà

À la uneActualitéFranceMédiasPolitiqueRégionsSociété

2022 : A onze mois de la présidentielle, quelles sont les forces en présence ?

À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle de 2022 : vers une "union de la gauche" ?

À la uneFaits DiversFrance

Sept morts dans des avalanches en Savoie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux