À la uneActualitéInsoliteSanté

Coronavirus : “Laisser les jeunes se contaminer entre eux” voici la nouvelle idée d’Eric Caumes !

Alors que la France voit son nombre de contaminations raugmenter dangereusement, Eric Caumes propose une nouvelle idée pour freiner la propagation du virus. L’infectiologue veut tout simplement “laisser les jeunes se contaminer entre eux” !

En France, l’apparition d’une deuxième vague est plus que redoutée au vue de la situation. Un contexte qui n’échappe pas à Eric Caumes qui se veut pessimiste face au futur bilan. “Malheureusement, les autorités n’arrivent plus à contrôler certains clusters. Ça va péter dans beaucoup d’endroits en même temps”.

Pour éviter cela l’infectiologue propose une solution, mais qui risque de choquer plus d’une personne. En effet, il a expliqué pour Le Parisien qu’il fallait laisser les jeunes se contaminer entre eux. Une décision prise envers ceux qui sont souvent cités pour ne pas respecter les gestes barrières, mais qui serait efficace seulement s’ils ne sont pas en contact avec leur famille. “On ne va pas pouvoir leur imposer le masque partout et leur interdire de se rassembler, surtout en plein été. Ce n’est peut-être pas politiquement correct, mais je pense de plus en plus qu’il faut les laisser se contaminer entre eux […] Ne les stigmatisons pas, disons-leur de respecter les anciens”.

Le problème c’est que l’on court toujours après l’épidémie au lieu d’anticiper”

Par cette idée, Eric Caumes propose de changer de stratégie qui selon lui n’est pas la bonne actuellement pour le pays. “Le problème c’est que l’on court toujours après l’épidémie au lieu d’anticiper”. Ainsi, il partage l’hypothèse de l’immunité collective qui serait pour lui la bonne décision grâce aux jeunes. Pour rappel, cette thèse soutient que lorsqu’il y a un nombre suffisant de personnes contaminées (environ 70 %) dans la population, le virus disparaît naturellement. De ce fait, “en les laissant se contaminer, ils participeront à l’immunité collective et elle sera plus importante à la rentrée, dans les écoles et les universités” explique l’infectiologue.

Cependant, Eric Caumes reconnaît que cette idée n’est pas sans risque et pourrait alors impacter les jeunes. “Les jeunes peuvent aussi avoir des formes graves”.

Crédit photo : Sébastien Toubon/Quotidien du Médecin

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux