À la uneActualitéFranceSantéSociété

Les jeunes sont-ils inconscients sur le port du masque ?

Alors que la France fait face à une recrudescence des contaminations, l’attitude de certains jeunes sur le port du masque crée la polémique.

Après l’épisode du concert de The Avener à Nice où les règles sanitaires se sont vite faites oublier au rythme de la musique puis l’organisation d’une rave-party dans la Nièvre alors même que “le rassemblement était interdit“, c’est autour du JT de France 2 de créer la polémique. Pour cause, des jeunes affirment ouvertement ne pas appliquer les mesures sanitaires alors même que le virus circule toujours.

Un appel à la responsabilité

Ces propos montrent l’attitude de certains jeunes vis-à-vis du port du masque. Alors que la région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, que la Réunion et la Bretagne viennent d’être placées en rouge, l’été et ses festivités se poursuivent. Des jeunes, interrogés à ce sujet, répondent ne pas en porter. Pourtant, c’est un des premiers gestes à adopter avec le lavage régulier des mains pour lutter contre la propagation du Covid-19.

“Quand on va dans les bars, on ne prend pas de masque… On met pas de masques… (Rires) Quand on va au tacos on met pas de masque (rires)”

A Cannes, un bar a été transformé en boite de nuit dévoile un reportage de France réalisé ce samedi soir. Un jeune homme interrogé au sujet des restrictions sanitaires répond : “Ici y a que des jeunes autour de nous, personne n’est a risque (…) j’ai pas plus peur que ça.”

On s’inquiète de moins en moins sur ça alors qu’on devrait un peu plus.” (…) “Quand on voit ça“, en désignant le bar, “le Covid on le voit plus.” Si la conscience de la persistance du coronavirus est bien présente, celle-ci s’évapore au moment de faire la fête. Et le discours est le même pour ces jeunes interrogés dans le reportage. “Ici y a que des jeunes autour de nous, personne n’est a risque (…) J’ai pas plus peur que ça.”

Pourtant, s’ils ne sont pas les plus à risques, ils n’empêchent pas la propagation du virus. Au contraire. Et peuvent tout de même le contracter et toucher leur entourage. C’est pourquoi, Roselyne Bachelot, Ministre de la Culture et invitée de LCI ce 13 juillet, a appelé “à la responsabilité des jeunes“.

Le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos

Face à l’augmentation du nombre de cas, le gouvernement a instauré le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos. Sous peine d’une amende de quatrième degré, soit de 135 euros si ce décret n’est pas respecté à partir de ce lundi 20 juillet. Certes dans l’hexagone la reprise de l’épidémie est encore faible, mais les découvertes quant à la transmission du virus dans l’air inquiètent. Pour lutter contre sa propagation, “gestes barrières et dépistage restent essentiels” a indiqué Olivier Véran sur son compte Twitter.

Crédits : Oxfam-Québec – Alessandro Blascidi – Shutterstock

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

À la uneActualitéFrance

Coronavirus : les scénarios envisagés par le gouvernement

À la uneBrèvesSéries Tv

Sauvé par le gong : le revival arrive le 25 novembre

À la uneActualitéInternationalPolitique

Amy Coney Barrett : le nouvel atout de Trump à la Cour Suprême

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux