À la uneActualitéInternational

Une manifestation “anti-masque” frappe cette fois Berlin

Samedi, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Berlin pour montrer leur contestation. Un mouvement “anti-masque” qui prend de l’ampleur alors que le pays a plutôt été épargné par le Covid-19

Amérique du Nord, Royaume-Uni et maintenant l’Allemagne, plusieurs pays se confrontent à l’arrivée du mouvement “anti-masque”. Un refus des gestes barrières qui s’est matérialisé ce 1er août par une manifestation à Berlin.

Estimés à plus de 15 000 par la police, les manifestants étaient loin de porter des masques. Ils étaient aussi bien loin d’être inquiétés par les mesures de distanciation physique. En effet, à en croire leurs slogans “nous sommes la deuxième vague” , “la plus grande théorie conspirationniste est la pandémie du nouveau coronavirus”, ce nouveau mouvement ne porte pas les mesures sanitaires dans leur cœur.

ils ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie”

Cependant, il fallait s’y attendre, ce regroupement à fait beaucoup parler de lui et pas forcément en bien. Rejoint ensuite par des membres de l’extrême droite allemande et des manifestants anti-vaccins, des contre-manifestants sont intervenus pour dénoncer cet évènement. Ainsi, intitulée “La fin de la pandémie – Jour de la liberté”, la manifestation fait référence à un film (“Jour de la liberté”) d’une réalisatrice nazie, Leni Riefenstahl. Un groupe de “grands-mères contre l’extrême droite” a même qualifié les militants de“nazis” en retour.

Des contestations qui sont venues de la population mais qui viennent aussi du monde politique après cette manifestation. À l’image de Saskia Esken (responsable des sociaux-démocrates), elle a traité les militants de“covidiots” en déclarant que : “Sans distance, sans masque : ils ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie et pour la relance de l’économie, de l’éducation et de la société. Irresponsable !”

Des propos rejoints par Jan Redmann (chef de file de la CDU au parlement du Land de Brandebourg) qui explique : “1 000 nouvelles infections par jour encore et à Berlin il y a des manifestations contre les mesures anti-coronavirus ? Nous ne pouvons plus nous permettre ces dangereuses absurdités”.

Mais suite à la manifestation, la police de Berlin annonce avoir “déposé une plainte” contre l’organisateur de l’évènement pour“non-respect des règles d’hygiène” .

crédit photo : (AFP) JOHN MACDOUGALL

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux