Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéBrèvesSportTennis

Coupe Davis : Jo-Wilfried Tsonga revient en équipe de France pour les 1/2 finales

Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga (n°10 ATP) revient dans le jeu. Le n°1 français avait fait l’impasse sur les deux premiers tours de la Coupe Davis. Mais il a annoncé son retour ce dimanche à Monte-Carlo. L’équipe de France et son capitaine Yannick Noah pourront donc compter sur lui pour affronter la Serbie en demi-finales. Ce renfort ne sera pas de trop. Car la Serbie compte dans ses rangs Novak Djokovic (n°2 ATP).

Les raisons du retour de Tsonga

Voici ci-dessous l’intégralité de la lettre lue par Tsonga ce dimanche pour expliquer son retour et son forfait pour les deux premiers tours de la Coupe Davis.

«Lors de notre réunion Coupe Davis pendant Bercy, Yannick nous demande si nous sommes disponibles pour la Coupe Davis. J’ai décidé d’être honnête pour ne pas laisser de doute. Je dis : ”J’attends mon premier enfant et je ne jouerai pas en 2017, pour la première fois depuis des années en Coupe Davis.” Comme Yannick voulait des mecs investis, et non pas des joueurs qui choisissent leurs rencontres, la décision était logique et compréhensible au vu de mon projet familial. Au fil de la soirée, je leur dis que je peux jouer la première rencontre au Japon, mais pour la deuxième et qu’on verra pour la suite.

Une semaine plus tard, Yannick me rappelle et me dit qu’il ne compte pas sur moi pour le Japon. Je luis dis alors que j’ai besoin de prendre du temps pour ma famille et pour mon tennis, car je n’étais pas content de mes résultats depuis deux ans. À ce moment-là, il me parle du mariage en septembre de mon meilleur ami et je lui dis effectivement à ce moment-là qu’il m’a demandé d’être témoin de mariage. Le temps passe. Le 17 janvier, Nouria (sa compagne) est alité au retour de Doha et après mon quart de finale à Melbourne je suis parti la rejoindre (…)

Mon fils est arrivé quatre semaines avant terme. Trois jours après la naissance, alors qu’il est sous assistance respiratoire, Yannick m’appelle pour me demander si je suis dispo pour la rencontre face à la Grande-Bretagne. Evidemment je refuse pour rester auprès de ma famille. Contrairement à ce que j’ai pu lire, ”les absents ont toujours tort”, je ne considère pas avoir tort.

Par ailleurs je lis que le staff de l’équipe de France annonce dans la presse la naissance de mon fils alors qu’il est sous assistance respiratoire, d’où mon silence médiatique à ce moment-là. Un peu plus tard vous est annoncé son prénom avec une faute d’orthographe.

Aujourd’hui, le 16 avril 2017, soit un mois après la naissance de mon enfant, après avoir pris mes marques de papa avec toutes les responsabilités que cela engage, j’annonce être à la disposition de l’équipe de France pour la réception de la Serbie en septembre prochain. Comme je l’ai toujours été depuis des années, ce n’est pas la première fois que j’annonce être très attaché à l’équipe de France.

Pour conclure sur ce sujet et passer à autre chose, je n’en veux à personne dans cette histoire. Je regrette juste toutes ces approximations et ces prises de paroles intempestives alors qu’il me semble avoir été très clair et transparent depuis le début. Même si le dialogue est logique, j’ai du mal à accepter qu’on puisse passer en force. Si je joue dans cette équipe de France, ce n’est pas parce qu’on m’y oblige, mais simplement parce que je l’aime profondément sans avoir forcément à faire de beaux discours.»

Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

Primaires démocrates : Bernie Sanders fait place nette à Joe Biden

À la uneInternational

Coronavirus : le point sur la situation en Allemagne

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Self Made, d'après la vie de Madame C.J. Walker

À la uneFranceMédias

Tous en cuisine ! : le carton de M6 en plein confinement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux