Après quelques milliers de maillots vendus suite au sacre des bleus, 30.000 exemplaires seront disponibles chez Nike, le jeudi 16 août.

Depuis la victoire de la France et son sacre de Championne du Monde 2018, les maillots à deux étoiles tant attendus vont être commercialisés jeudi 16 août. Il est désormais rajouté à la célèbre tunique bleue, une nouvelle étoile juxtaposée à son aînée de vingt ans. Au-dessus du coq de la Fédération Française de Football, les deux étoiles rappellent le double titre de Champion du Monde de la France.

Peu de temps après la consécration des bleus, seulement quelques milliers de maillots étaient disponibles à la vente. Depuis, la tunique tant convoitisée est introuvable dans les magasins ou même en ligne. Pour répondre à cette attente – interminable aux yeux des fans impatients -, la Fédération Française de Football (FFF) s’est tournée vers son équipementier, Nike. Selon la marque, les maillots devaient être disponibles « courant août« . « Au moment de la victoire de l’équipe de France, le maillot deux étoiles était disponible sur Nike.com et a été sold out très rapidement« , ajoute-t-elle. Le 16 juillet, au lendemain de la victoire de la France, la boutique Nike des Champs-Elysées était assiégée par des centaines de fan avides de se procurer leur maillot. Par sécurité, le magasin de sport avait été fermé et les potentiels clients, invités à quitter les lieux. Le 17 juillet, la boutique était ouverte dès 10h.

Deux jours après la finale, Twitter était encore envahi de réactions et scènes de vie qui succédaient le sacre. Arnaud Tousch, journaliste chez RTL, postait quant à lui une vidéo de la file d’attente devant l’enseigne à la virgule. De quoi en décourager plus d’un ! Finalement, alors que des milliers de maillots avaient été écoulés, nombreux furent les mécontents qui repartaient les mains vides. Le stock initial qui suivait la victoire s’est avéré très maigre par rapport aux demandes grandissantes de maillots bleus.

Selon Le Parisien, il n’y a pas de quoi s’en faire. Nike devrait commercialiser en fin de semaine – jeudi 16 août – une nouvelle vague de tuniques bleues. Néanmoins, la quantité de vêtements reste encore basse avec seulement 30.000 exemplaires qui seront disponibles sur le marché. Il y aura encore des déçus. Pour les plus téméraires, il faudra patienter jusqu’à début septembre – et les matchs de rentrée des bleus – pour espérer mettre la main sur la dite-tunique. Dès la rentrée, les stocks devraient être plus importants et réussir à combler le maximum de fans.

De tels délais ne sont pas spécifiques de la Coupe du Monde 2018. Vingt ans auparavant, pour la victoire de leurs confrères bleus, les français avaient dû patienter un mois pour se procurer le maillot à l’unique étoile. Tandis qu’il y a quatre ans, l’Allemagne – championne du monde – avait également fait face à une pénurie de tuniques. En France, 400.000 exemplaires avaient été vendus lors du 1er semestre. Les experts espèrent dépasser le million d’ici la fin de l’année et établir un record historique.

La production du Graal

« Pour pouvoir produire un maillot, il faut le designer, acheter la matière, mettre à disposition les lignes de production. Ensuite, il y a le temps de la production, puis le transport, le stockage et la distribution » révèle Virgile Caillet, le délégué général de l’Union Sport & Cycle. Interrogé par Le Parisien, il ajoute : « Toutes ces étapes sont incompressibles, elles prennent du temps. Les seules choses sur lesquelles ils ont pu gagner du temps, c’est sur le design – ils n’avaient qu’à ajouter une deuxième étoile – et sur l’achat des matières, ils les ont sûrement préréservées« .

Peter Rohlmann tente également d’apporter des explications quant au délai de fabrication et de livraison des maillots bleus. Alors que certaines usines sont déjà très occupées par la production d’autres commandes, il a fallu réorganiser la production en d’autres lieux. D’autre part, Nike tient à acheminer ses produits par voie maritime pour maximiser autant que possible le profit. Mais un tel voyage « dure plus de quatre semaines » révèle le directeur de l’agence PR Marketing et expert de l’économie du sport. Un délai que les fans seront contraints d’accepter s’ils souhaitent obtenir une version originale des tuniques de leurs idoles.

Si les premières copies des maillots sont d’ores et déjà disponibles à Bangkok pour la modique somme de huit euros, il faudra davantage économiser sur le marché français. Le premier prix s’élève à 85 euros pour le modèle « Replica ». La version supérieure, avec la nouvelle technologie « Nike VaporKnit » sera disponible à 140 euros. A ces sommes, il sera nécessaire d’ajouter une moyenne de 20 euros pour obtenir le flocage du nom et numéro de votre joueur favori.

Une tunique qui voyage de la Thaïlande aux mains des supporters

Selon le Journal du Dimanche, les maillots bleus seraient produits en Thaïlande, suite à la délocalisation de la base industrielle de Nike de Chine vers l’Asie du Sud-Est. L’économie thaïlandaise va ainsi pouvoir profiter de cette victoire française, alors que la majeure partie des thaïlandais avaient misé sur une Croatie gagnante. Si Nike a choisi de travailler avec la main d’oeuvre thaïlandaise, c’est pour profiter du bas coût de production. En effet, la recette lui est gagnante : une marge de 16% du prix final et seulement 10% du prix réservé à la FFF. Avec un coût unitaire de trois euros le maillot – taxes douanières comprises -, contre cent euros en moyenne par tunique, le chiffre d’affaires de la marque à virgule gonfle à vue d’oeil.

Néanmoins, la production Nike ne se concentre pas uniquement en Thaïlande. En Indonésie et au Vietnam, les usines sont chargées de la fabrication de chaussures et articles textiles comme les tissus et matières premières. La Thaïlande, quant à elle, s’occupe des produits plus techniques dont les maillots de foot via deux sociétés : Nanyang Garment et Nice Apparel. « Le gros des tuniques sera made in Asia et sans doute made in Thailand pour des raisons de coûts de production » révèle Nayla Ajaltouni, coordinatrice de l’ONG Éthique sur l’étiquette.

Si vous souhaitez être tenu au courant de l’avancement des tuniques étoilées, Nike met à disposition une inscription sur son site pour suivre les disponibilités et dates de lancement des fameux maillots.