Alors que l’équipe de France vient de se hisser en finale de Coupe du Monde en battant la Belgique (1-0), les joueurs belges l’ont eu mauvaises au micro des journalistes.

96eme minute, l’arbitre siffle la fin du match. Les joueurs de l’équipe de France exultent après une débauche d’énergie intense. Les visages sont marqués mais soulagés. En France, les voitures klaxonnent et les Français craquent les fumigènes. Sur les Champs-Elysées, les chants de joie raisonnent et la ferveur rappelle celle de 1998.

Champions League Football GIF - Find & Share on GIPHY

Du côté des Diables Rouges, la déception est forcément très présente. Les Belges ont beaucoup plus tenu la balle (60% de possession), plus fait de passes mais ont moins tiré malgré de grosses occasions. Post-match, l’amertume marquait les réactions des joueurs.

Dernier rempart de la sélection belge, le gardien Thibaut Courtois a fustigé le jeu de l’Equipe de France, jugé trop défensif et peu entreprenant : « Je ne dirais pas que l’équipe en face était meilleure que nous. L’équipe d’en face a juste bien défendu à 11 à 35 mètres de son but. Ils ont fait ça tout le tournoi donc bon […] Les équipes jouent sur leurs forces, nous c’est le foot, eux c’est de défendre et de mener des contres avec Mbappé ».

Même son de cloche chez le défenseur Vincent Kompany : « On ne s’est pas senti inférieur. […] On ne perd pas contre une équipe qui nous a rendu le match difficile. […] La France n’était pas meilleure que nous. »

Si la France a, en effet, opté pour un plan de jeu défensif tout en misant sur des actions de contre, dire que l’équipe de France n’a pas posé de problèmes aux Belges relève tout simplement de la mauvaise foi. Quand on compare l’impact de Romelu Lukaku contre le Brésil et contre la France, impossible de dire que Didier Deschamps n’a pas réussi verrouillé l’attaque des Diables Rouges à l’aide de ses 11 soldats.

Eden Hazard, capitaine de la Belgique, n’a pas non plus pu contenir sa frustration : « Je préfère perdre avec la Belgique que gagner avec la France ». Néanmoins, l’ancien joueur de Lille n’a pas été aussi malhonnête que ses coéquipiers en souhaitant à l’équipe de France de gagner leur seconde étoile.

Bruxelles en pleurs

A Bruxelles, l’ambiance était tout autre. Quelques larmes coulaient sur les joues des supporters belges. Les visages sont marqués par la tristesse : pour beaucoup, c’était le match de la dernière chance pour cette génération dorée qui s’est imposée comme l’un des Grands d’Europe depuis 4 ans.

De nombreux joueurs de cette équipe ne participeront sûrement pas à la prochaine Coupe du Monde au Qatar et la possibilité d’inscrire une étoile sur le maillot belge ne réapparaîtra pas de sitôt.

A lire aussi : France-Belgique, le récap’ d’une soirée mémorable