À la uneActualitéCultureFrance

Culture et divertissements en fête en ce 14 juillet !

Bien que le défilé se soit terminé ce midi, la fête nationale ne se concentre pas qu’aux Champs-Elysées. A Paris, en ce 14 juillet, l’ambiance est à la fête !

A partir de 16h, à la Cité de la Mode et du Design dans le 13ème arrondissement, une soirée est dédiée à la francophonie et à la jeune création française. Entre 16h et 2h, venez profiter d’une vue imprenable sur Le Rooftop de la Cité et la terrasse du Nüba, en célébrant certains talents français. Lectures, défilés, projections, concerts et DJ seront de mise.

Allez ensuite faire un tour à l’Opéra de Paris, pour assister à la représentation gratuite de La Bohème, à l’Opéra Bastille à partir de 19h30. Cet opéra en quatre tableaux de Giacomo Puccini ravira plus d’un mélomane, « Il n’est peut-être rien de plus simple que La Bohème : un jeune homme et une jeune fille se rencontrent et s’aiment, sont séparés par la vie, se retrouvent pourtant avant la séparation suprême. C’est à Paris, un Paris à la fois légendaire et bien réel, au temps éternel de la bohème. De cette simplicité sourd le surnaturel, une émotion toujours nouvelle et irrépressible. Dans La Bohème, Puccini a su créer des images inoubliables : Mimi, entrant telle la muse, une bougie à la main dans la chambre du poète, le duo d’amour sous la lune, le grand café illuminé, les adieux impossibles dans le matin glacé, la mort enfin sur le lit misérable. Mais les lieux sont autant de régions de nous-mêmes : son café Momus, c’est le tournoiement même de l’existence, sa Barrière d’Enfer l’effrayant désert du coeur : La Bohème évoque ce qui nous hante tous : l’amour qui flamboie et nous emporte au ciel, la jeunesse qui s’enfuit et le temps qui détruit tout. En 1896, Puccini a encore de nombreux chefs-d’œuvre devant lui. Mais plus jamais peut-être, il ne retrouvera cette évidence et cette splendeur de la mélodie où chaque phrase nous touche et est inscrite en nous depuis le premier jour où nous l’avons entendue. »D’une durée de 2h30 avec entracte, et dans la limite des places disponibles, cette opportunité est à saisir au plus vite.

La Bohème, représentation gratuite à l’Opéra Bastille

La Bohème, représentation gratuite à l’Opéra Bastille

Mais cette multitude de propositions fait tourner la tête, et peut agacer les indécis. Il vous faudra choisir entre plusieurs propositions. Avant le traditionnel feux d’artifice tiré depuis la Tour Eiffel, vous pourrez assister au grand concert de musique classique, gratuit, du champs de Mars à 21h30. D’une durée d’une heure et demi, organisé par Radio France et France

Télévisions, ce concert célébrera la Paix en festivités autour du centenaire de la première guerre mondiale avec les plus grandes voix, accompagnées de l’orchestre nationale de France, sous la baguette de Daniele Gatti, chef d’orchestre italien à la tête de cet orchestre depuis 2008. « De grands artistes de la musique classique sont réunis dans ce lieu emblématique de la capitale par une même volonté : celle de faire partager au public leur passion, leur exigence, et leur talent, ainsi que l’immense plaisir d’écouter ou de réécouter les chefs-d’œuvre du répertoire », souligne Daniele Gatti, Directeur musical de l’Orchestre National de France.

Daniele Gatti, chef musical de l’orchestre nationale de France

Daniele Gatti, chef musical de l’orchestre nationale de France

Avec 250 musiciens sur scène, nous vous proposons le programme du concert : «Véritable célébration de la musique classique, l’événement avait attiré 500 000 spectateurs lors de sa première édition l’année dernière. Deux cent cinquante musiciens et artistes de chœur, filmés par 24 caméras, se produiront. Un hélicoptère est également mobilisé pour l’occasion. Au programme : « la Damnation de Faust » de Berlioz en ouverture, « la Chevauchée des Walkyries » de Wagner, « Aida » de Verdi ou encore « Tosca » de Puccini, interprétés par des solistes renommés comme Natalie Dessay. Le concert, sous la direction de Daniele Gatti, directeur musical de l’Orchestre national de France, s’achèvera par « la Marseillaise » reprise par le public.

Temps fort de la journée et événement de la Mission du centenaire, le concert se clôturera par La Marseillaise. Il sera suivi par le grand feu d’artifice du 14 Juillet de la Ville de Paris. »

Le feu d’artifice du 14 juillet a toujours l’effet escompté. Il y a deux ans, la foule voyait sa chère tour Eiffel danser sur le rythme des années 70-80, enchantant les mélancoliques de l’époque. Cette année, pour célébrer nos poilus du siècle dernier, le thème abordé sera « Guerre et paix ». Vingt-quatre techniciens artificiers officieront, aidés par 25 techniciens lumières et son. En tout, 300 projecteurs et 550 sources lumineuses seront utilisés, pour un feu d’artifice qui durera près de trente-cinq minutes. Les festivités, présentées par Stéphane Bern, seront retransmises sur France 2 et France Musique. Bien que le sourire dévastateur du présentateur de Secrets d’Histoire vous attire peut-être, venez assister en chair et en os à cette association de lumière et de musique, dont la vision réelle ne peut être remplacée par votre télévision.

De multiples spots pour profiter du spectacle 

Le champs de Mars. Pour profiter au mieux du spectacle pyrotechnique, il est conseillé de se trouver sur la rive opposée pour admirer le feu d’artifice : côté Champs de Mars pour admirer à la fois le feu d’artifice et la Tour Eiffel en même temps.

Les jardins du Trocadéro : et toutes les zones entre le Trocadéro et la Tour Eiffel comme le pont d’Iéna.

Autres lieux publics : il y aura beaucoup de monde sur le pont de l’Alma ou la passerelle Debilly, mais aussi le Palais de Tokyo… L’ile aux cygnes ne donne pas une très bonne visibilité, mais la promenade d’Australie peut éventuellement vous donner une meilleure vue. L’esplanade des Invalides offre beaucoup de place mais une visibilité médiocre.

Plus original et moins de foule : regarder le feu d’artifice depuis la butte Montmartre… sans le son mais avec le plaisir des yeux !

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Ici tout commence : un énorme cliffhanger avant la pause pour les JO

À la uneInternational

Présidentielles 2024 : c’est quoi le “Project 2025” de Trump ?

À la uneSéries Tv

“Maison de retraite” : le film de Kev Adams devient une série pour TF1

ActualitéFrance

Ça consiste en quoi le métier de « chasseur de tornades » ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux