À la uneActualitéFootFranceSport

Daesh voulait frapper la France lors de l’Euro 2016

Daesh

Mohamed Abrini, l’un des suspects des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et du 22 mars à Bruxelles, a affirmé que Daesh voulait frapper lors de l’Euro 2016 en France.

L’information vient de Mohamed Abrini, “l’homme au chapeau” des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 (32 morts). Nos confrères de France Inter avaient en effet épluché les procès verbaux d’audition d’Abrini, qui est également suspecté d’avoir pris part aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (130 morts). Selon lui, Daesh envisageait bel et bien de frapper la France lors de l’Euro 2016 qui s’est déroulé sur son sol.

« J’avais entendu que c’était le projet de l’Euro. Une voiture ou un camion bourré d’explosifs », affirmerait-il. Mais, toujours selon lui, Daesh aurait fait volte face le 21 mars, la veille des attentats de Bruxelles, et trois jours après l’arrestation de Salah Abdeslam.

Daesh

Mohamed Abrini.

“J’étais contre les attentats”

Le projet de Daesh était alors de se venger de la Belgique qui a arrêté un des leurs. « J’étais contre les attentats », aurait indiqué Mohamed Abrini lors de son interrogatoire. « On nous disait qu’il valait mieux qu’on travaille avec eux [le groupe Etat Islamique] et qu’on aille jusqu’à la fin, qu’il ne fallait pas nous rendre. »

 

Related posts
À la uneActualitéFranceSociété

L'Assemblée nationale autorise l'adoption pour les couples non mariés

À la uneFrancePolitiqueSociété

Emmanuel Macron sur Brut : "On est beaucoup plus contrôlé par la police quand on est un garçon qui n'a pas la peau blanche"

À la uneCulturePop & GeekSéries Tv

"Game of Thrones" : le tournage du spin-off "House of Dragon" débute en 2021

À la uneFrance

Pour Noël, la FDJ a mis le paquet en cadeaux et bien d'autres surprises !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux