International

Danemark : le massacre de dauphins continue dans les îles Féroé

Dans les îles Féroé, les habitants continuent de massacrer des cétacés pour perpétuer la tradition qu’ils appellent “Grindadrap”.

La tradition c’est la transmission culturelle, une façon d’exister et de survivre à travers l’histoire et le temps. La tradition est profondément importante pour l’Homme. Chaque ethnie, chaque peuple, et à plus grande échelle, chaque famille ou groupe d’appartenance dispose de ses propres traditions.

C’est pourquoi les Féringiens sont fortement attachés à cette chasse.

Une coutume ancestrale

Le “Grindadrap” est une coutume qui consiste à chasser et tuer des familles de cétacés. Le terme “Grindadrap” signifie littéralement “la mise à mort des baleines”.

Cette pratique remonterait à l’époque des Vikings mais les preuves de son existence remonte, elle, au XVI ème siècle. En effet, le registre qui codifie la pratique, date de 1709. Ce dernier est aujourd’hui exposé au Musée d’Histoire naturelle les îles Féroé.

Cette chasse ancestrale tue chaque année des centaines de globicéphale noir, une espèce de dauphins. Elle tue également des dauphins à flancs blanc et des grands dauphins qui s’aventurent dans l’archipel danois.

Après avoir repéré les cétacés et les avoir conduit vers les plages; place à l’abattage. Les habitants hissent les animaux avec des crochets et les abattent avec des couteaux.

Résultat de recherche d'images pour "grindadrap"
Les individus hissent les cétacés

Des espèces menacés

A l’époque, cette coutume avait pour but premier de nourrir la population. Aujourd’hui la viande n’étant pas consommée, le “Grindadrap” fait principalement office de divertissement.

Désormais, les Féringiens utilisent des bateaux rapides et modernes qui augmentent le nombre d’animaux chassés. Le globicéphale se trouve désormais confronté à la surpêche et à la pollution de son milieu naturel à savoir les océans.

De plus, les baleines pilotes sont classées « strictement protégées » par la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe (Convention de Berne). En effet, elles sont sur la liste des espèces menacées de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Sea Shepherd est une des nombreuses organisations qui s’opposent au Grindadrap. Ces organisations ont tenté de faire changer les choses. Cependant, la chasse est toujours effectuée.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneActualitéFaits DiversInternationalNumérique

Une soirée d’Halloween dérape, AirBNB se penche sur les soirées non autorisées.

À la uneActualitéInternationalsociétéSociétéWorld

Qui est Abiy Ahmed Ali, lauréat du prix Nobel de la paix 2019 ?

À la uneActualitéArt / ExpoBons PlansEquitationFranceInternational

Equita Lyon 25ème édition, un évènement à ne pas manquer !

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux