À la uneBrèvesFranceMédias

Le débat Le Pen-Macron marque la pire audience des confrontations d’entre-deux-tours

Le mercredi 3 mai, TF1 et France 2 étaient à la tête du débat d’entre-deux-tours, opposant la candidate Front National Marine Le Pen et le candidat En Marche ! Emmanuel Macron.

Présenté par Nathalie Sant-Cricq et Christophe Jakubyszyn, le débat était diffusé sur les chaînes organisatrices, ainsi que sur leurs chaînes d’information en continu respectives: LCI et franceinfo:. BFMTV, CNews et LCP/Public Sénat l’ont également retransmis.

Dans le cumul de toutes ces chaînes, l’émission a réuni 16, 5 millions de téléspectateurs, soit plus de 60% du public.
C’est la première fois dans l’histoire de la Vème république qu’un débat présidentiel rassemble aussi peu d’électeurs.

Des audiences en chute libre depuis 1995

Pour trouver un score similaire, il faut remonter jusqu’en 1995. Le débat opposant le candidat Rassemblement Pour la République Jacques Chirac et le candidat Parti Socialiste Lionel Jospin avait alors attiré 16, 78 millions de Français.

Par la suite, le débat de 2007 (lors de l’élection de 2002, le Président sortant Jacques Chirac avait refusé de débattre avec le candidat Front National Jean-Marie Le Pen) opposant le candidat Union pour un Mouvement Populaire Nicolas Sarkozy et la candidate Parti Socialiste Ségolène Royal avait intéressé 20, 46 millions d’électeurs.

Enfin, le duel de 2012, opposant le candidat Parti Socialiste François Hollande et le Président sortant Nicolas Sarkozy avait réuni 17, 79 millions de téléspectateurs.

About author

Pratique l'humour, mais pas toujours. Rédacteur au Pôle Médias de Radio VL.
Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

She-Hulk, Ms.Marvel et Moon Knight : 3 nouvelles séries Marvel annoncées

À la uneCinémaCulture

Disney dévoile la bande annonce de La belle et le clochard version live

À la uneBrèvesSéries Tv

Hilary Duff va reprendre son rôle de Lizzie McGuire

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Euphoria saison 1, trip halluciné dans le mal-être adolescent

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux