À la uneActualitéRugbySport

Décès de Christophe Dominici : disparition d’une icône du rugby français

Il était une des figures du rugby français. Christophe Dominici, ancien arrière du XV de France s’est éteint ce mardi à 48 ans, probablement en se donnant la mort. Un décès aussi brutal que douloureux pour le monde de l’ovalie. 

   Lorsqu’on évoque le nom de Christophe Dominici, les plus nostalgiques se souviennent de la voix de Pierre Salviac, alors commentateur du XV de France, qui s’est élevée dans la nuit londonienne un soir d’octobre 1999 : « Christophe Dominici est parti, Christophe Dominici a pris le ballon, essai de Christophe Dominici, c’est un génie ! ». Ce jour-là, le toulonnais de naissance avait fait chavirer le cœur des français en inscrivant l’essai victorieux face aux mythiques All-blacks de Nouvelle-Zélande en demi-finale de la coupe du monde. Un souvenir érigé en monument par ceux qui l’ont vécu. La première pierre dans la construction de la légende Dominici. Après avoir débuté sa carrière par deux années au RC La Valette, il a fait ses armes au RC Toulon de 1993 à 1997, avant de prendre sa retraite au Stade Français en 2008, après 11 années passées dans le club parisien pour 5 championnats de France remportés. Il avait mis un terme à sa carrière internationale après la coupe du monde de 2007, où il avait de nouveau vaincu les néo-zélandais sous les couleurs bleus en quart de finale, lors d’un match qui restera dans l’histoire comme un des plus grands exploits du rugby tricolore. Les All-blacks avaient trouvé leur chat noir. Au total, ce seront 67 sélections pour 25 essais qui sont attribués à ce joueur surnommé de façon officieuse en 2007 comme le « capitaine des lignes arrières ». Victorieux du tournoi des Cinq Nations en 1998 puis du tournoi des Six Nations à 3 reprises (2004, 2006 et 2007), il avait donc effleuré le sacre mondial en 1999, ce qui ne l’avait pas empêché de remporter l’oscar d’or du Midi olympique la saison suivante. Une carrière remplie de succès et riche en émotions pour un joueur qui avait su, au fil des matchs et des saisons, montrer qu’on pouvait exister dans le rugby de haut niveau avec un gabarit comme le sien. 

L’essai de Christophe Dominici en demi-finale de la Coupe du monde 1999, face à la Nouvelle-Zélande.

Mais poursuivi par ses démons, Christophe Dominici a fini par commettre l’irréparable. Après une première dépression dans les années 2000, notamment due au décès de sa sœur et à la rupture avec sa femme), de nombreuses sources s’accordent à dire qu’il était de nouveau rentré dans une phase dépressive suite à son échec de rachat du club de Pro D2 de Béziers et après avoir été visé par une plainte pour vol et violences suite à un incident survenu cet été à Saint-Tropez. Selon un témoin sur place, Dominici aurait fait une chute intentionnelle d’un mur mesurant plus de 10 mètres, au parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Une chute qui lui aura été fatale. Faisant disparaître à jamais un enfant chéri du rugby français. 

L’hommage de l’ouvreur anglais Jonny Wilkinson à Christophe Dominici.

Certains se souviennent peut-être juste de lui dans la publicité bien connue de la marque d’eau minérale Saint-Yorre, avec son célèbre slogan incarné à merveille par ce petit ailier de seulement 1 mètre 72 : « Avec Saint-Yorre, ça va fort, très fort ». Mais peu importe le souvenir qu’il laissera de lui, Christophe Dominici sera considéré à jamais comme une icône de son sport qui avait dépassé les frontières du rugby. Son héritage restera immortel. Comme lors de ce dimanche 31 octobre 1999, qui restera gravé à jamais dans la mémoire des français comme étant le jour où un ailier fougueux de 27 ans a fait chavirer le cœur de toute une nation. Pour l’éternité.

Une vidéo de l’INA qui décrit le personnage Dominici, à travers le témoignage de ses proches.
About author

Journaliste à VL Média, Bordeaux
Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Décès de Jean-Pierre Bacri : "C'était un homme merveilleux"

À la uneInternationalMode

Rihanna collabore avec la photographe Lorna Simpson pour le magazine Essence

À la uneInternationalSportSports d'hiver

Alpinisme : des népalais réussissent la 1ère ascension hivernale du K2!

À la uneActualitéBons PlansFranceSorties

Guide Michelin 2021 : Alexandre Mazzia seul chef 3 étoiles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux