À la uneEnvironnement

« Dernières volontés » : elle lègue son foie à Emmanuel Macron

Dans son testament , la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk, a exprimé ses « dernières volontés » en léguant différentes parties de son corps à des personnalités influentes et des entreprises notoires pour protester contre la cruauté envers les animaux.

Son geste audacieux vise à attirer l’attention sur des pratiques telles que le gavage des animaux pour produire du foie gras, l’utilisation de peaux d’animaux dans l’industrie de la mode, les corridas, les courses de chevaux dangereuses et bien d’autres.

Le don de son foie à Emmanuel Macron pour lutter contre le gavage – L’une des volontés d’Ingrid Newkirk est le don de son foie à Emmanuel Macron, président de la République française. En léguant cet organe, mis sous vide, elle souhaite rappeler au chef de l’État la cruauté du gavage des canards et des oies pour produire le foie gras. Ce geste extrême vise à inciter Emmanuel Macron à interdire cette pratique inexcusable en France.

Une peau transformée en accessoires pour Hermès – Ingrid Newkirk a également légué une partie de sa peau pour en faire une ceinture et un sac à main en cuir, offerts à Axel Dumas, le PDG de la maison de luxe Hermès, ou à son successeur. Ce geste symbolique a pour but de souligner que les animaux tiennent à leur peau comme nous tenons à la nôtre. En utilisant sa propre peau, Newkirk veut mettre en évidence les conséquences morales de l’industrie de la mode qui utilise des peaux d’animaux maltraités et tués.

Des protestations marquantes contre les corridas, les courses de chevaux et la vivisection – Le testament d’Ingrid Newkirk comprend également des legs destinés à des personnalités et des événements associés à des pratiques controversées envers les animaux. Elle prévoit de léguer l’une de ses oreilles au roi d’Espagne en signe de protestation contre les corridas cruelles. De même, elle souhaite envoyer une partie de son cou au roi d’Angleterre, Charles III, pour dénoncer la pratique de la colombophilie, qui entraîne souvent des blessures et la mort d’oiseaux.

Une partie de son cœur pour Elon Musk et ses expériences controversées – Newkirk a réservé un morceau de son cœur à Elon Musk, fondateur de Neurolink, afin de critiquer ses expériences jugées cruelles sur des animaux. En clonant son propre cœur, Newkirk suggère que Musk semble manquer d’empathie et de compassion en menant ces expériences cérébrales sur des singes, des cochons, des rats et des moutons.

Les dernières volontés de Ingrid Newkirk, léguant différentes parties de son corps à des personnalités et des entreprises influentes, sont un testament militant contre la cruauté envers les animaux.   

A lire aussi : Nouvelle victoire pour PETA : aucun animal n’a été tué lors du Cobra Gold 2021

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Disparition de Shannen Doherty à 53 ans

À la uneCinémaPop & Geek

La bande annonce du nouveau Captain America est sortie

À la uneCinéma

Titane sur Netflix : pourquoi le film de Julia Ducournau a choqué la Croisette ? 

À la uneMusique

5 choses à savoir sur le nouvel album d’Eminem

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux